Scolarisation, formation

L'éducation de vos enfants est au centre de vos préoccupations, on le comprend aisément. Il peut même arriver que cette question influe directement sur votre décision de partir. A l'étranger comme en France, des solutions adaptées à votre situation existent. La densité du réseau scolaire français à l'étranger ou le Centre National d'Enseignement à Distance (CNED) peuvent permettre à vos enfants de suivre une scolarité, hors de nos frontières, dans de très bonnes conditions. A l'inverse, si vos enfants ne vous accompagnent pas, un certain nombre d'établissements en France sont susceptibles de les recevoir.

Sommaire :

A l'étranger

Le plus important réseau d'établissements scolaires hors de France se trouve sous la responsabilité de l'Agence pour l'Enseignement Français à l'Etranger (AEFE). Créée en juin 1990, l'Agence est placée sous le contrôle pédagogique du ministère de l'Education Nationale.

Ses missions sont de quatre ordres :

  • assurer auprès des enfants français de l'étranger le service public d'éducation,
  • contribuer par l'accueil d'élèves étrangers au rayonnement de la langue et de la culture française,
  • renforcer les relations de coopération entre les systèmes éducatifs français et étrangers,
  • aider les familles des élèves à supporter les frais de scolarité, notamment par le biais de bourses scolaires attribuées aux enfants français.

Le nombre de ses établissements se monte à 421 à travers le monde entier. Les programmes enseignés sont les programmes français. Le ministère de l'Education Nationale garantit et veille à la conformité des programmes suivis selon les normes en vigueur sur le territoire national.

Vous pouvez vous procurer la liste des établissements scolaires français à l'étranger à l'AEFE qui édite un guide à ce sujet.

Ces établissements jouissent d'une bonne réputation et le taux de réussite aux examens est élevé. Mais c'est au niveau du coût de la scolarité que le bât blesse ! Si les prix sont très variables d'un pays à l'autre, il n'en demeure pas moins que dans l'ensemble la scolarité à l'étranger reste assez onéreuse. Aussi, il existe au niveau de l'Agence un service des bourses. La demande doit être formulée le plus tôt possible avant le début de la scolarité, et déposée auprès du Consulat. La décision finale relève d'une commission nationale au sein de l'AEFE. Mais attention : les bourses attribuées dans les établissements scolaires en France ne peuvent être transférées à l'étranger. 

Pour obtenir une bourse à l'étranger, cinq conditions sont à remplir :

  • votre enfant doit être de nationalité française,
  • il doit être immatriculé au Consulat,
  • il doit résider avec sa famille dans le pays où est situé l'établissement scolaire fréquenté,
  • il doit avoir quatre ans au minimum,
  • il doit fréquenter un établissement accrédité.

Etablissements locaux et internationaux

A défaut d'un établissement français, vous pouvez avoir recours aux divers établissements internationaux ou locaux qui existent de part le monde. 
Dans toutes les grandes métropoles étrangères - plus particulièrement en Europe et aux Etats-Unis -, des établissements internationaux accueillent les élèves étrangers. Ils permettent aux enfants de suivre un enseignement dans la langue du pays et d'être immergés dans la culture locale. Cependant, les programmes dispensés ne sont pas des programmes français et, d'un établissement à l'autre, les niveaux peuvent être très différents. Concernant les formalités d'accès à ces établissements, renseignez-vous auprès de l'ambassade de France dont vous dépendez.

À distance

Une autre solution existe pour tous ceux qui n'ont pas la possibilité de fréquenter un établissement scolaire français à l'étranger : le Centre National d'Enseignement à Distance (CNED). C'est un organisme officiel du Ministère de l'Education Nationale où l'on peut inscrire individuellement ou collectivement les enfants. Tous les niveaux de formations peuvent être représentés à travers divers modules. Votre enfant, qu'il soit en primaire, au collège, au lycée ou dans l'enseignement supérieur, peut suivre une formation adaptée à son niveau. De plus, le Centre assure la préparation à l'entrée aux grandes écoles et aux concours de la fonction publique.

Le CNED, c'est aussi :

  • des cours de soutien,
  • des cours d'été,
  • des matières non proposées dans les autres établissements,
  • des cours de langues étrangères pour les enfants à partir de huit ans.

Pour la formation initiale, il faut s'inscrire en juin pour les cours de septembre. 

Important : il faut s'inscrire personnellement pour passer vos examens et concours. 
Un droit annuel doit être acquitté en fonction du type de prestations demandées.

En France

Il existe enfin une dernière solution : la scolarité en France. Des contraintes géographiques, familiales, matérielles ou de sécurité peuvent conduire les familles à opter pour l'internat. Quelques établissements en France - publics et privés - sont pourvus de cette structure permettant aux enfants de rester sur place les week-end et les petites vacances. Vous pouvez trouver les adresses de ces établissements en contactant l'Office Mational d'Information sur les Enseignements et les Professions (ONISEP) ou l'Office de Documentation et d'Information de l'Enseignement Privé (ODIEP)

Sachez que, quel que soit votre choix, suivre une scolarité française à l'étranger est un atout supplémentaire. L'apprentissage des langues étrangères et l'adaptation à d'autres cultures sont autant d'atouts qu'un enfant expatrié pourra mettre à profit lors de son retour en métropole.

nd