Porto: Culture

Porto a été choisie comme la capitale européenne de la culture pour l’année 2001, en association avec la ville de Rotterdam aux Pays-Bas. Cet événement a ainsi augmenté la visibilité de la ville à l’étranger, déjà commencé en 1998 à l’occasion du sommet ibérien américain. Le thème de Porto 2001 était basé sur « Porto, ville des ponts ».
Le centre historique de Porto est inscrit au patrimoine mondial de l’Humanité par l’UNESCO. La plus importante ville du Nord a donné son nom au vin et au Portugal.
Ses quartiers typiques, notamment dans la zone riveraine, et l’animation dans la zone commerciale de la Baixa (centre-ville) méritent le détour.

Les habitants de Porto sont connus comme les Triperos (mangeurs de tripes) à cause de leur sacrifice pour aider l’armée au XVème siècle. On dit qu’ils offraient toute la bonne viande aux forces expéditionnaires et ne gardaient pour eux que les tripes. Le plat traditionnel de Porto est donc « tripas à moda do Porto ».

La spécialité de la ville est bien entendue le fameux vin de Porto. Entre Mesão Frio et Pinhão, dans les vallées du Haut-Douro, se trouvent les célèbres quintas produisant le vin de Porto, extrait des vignes cultivées en espaliers. Le vin est ensuite retraité au port de Porto, d’où son nom. Le vignoble recouvre au total 240 000 hectares, dont le dixième en vignes. Les conditions exceptionnelles du climat, été chaud et hiver froid, et du sol, avec le vieillissement du vin, assurent au Porto des caractéristiques uniques.

Les autres spécialités de Porto et de sa région sont la caldo verde (soupe aux choux), la bacalhau (morue préparée), la feijoada à Transmontana (haricots et viande), les truites, et des desserts comme la rabanadas, les papos de anjo ou les barrigas-de-freira.

L’artisanat local est également très développé : broderie, lins, tissage et tapisserie, orfèvrerie et filigrane, dentelles, céramiques populaire et poterie, travaux en bois, cuivre, fer forgé, osier et vannerie.