Liban : vie quotidienne

La scolarisation

Le taux de la scolarisation n’a pas souffert de la guerre civile, ce dernier à même augmenté. Toutefois si le niveau de formation des professeurs a bien diminué, au lieu d’être recrutés à la sortie des écoles normales, étaient engagés après leur obtention du baccalauréat. Depuis la fin de la guerre, les écoles normales sont à nouveau ouvertes et le gouvernement libanais a mis en place des programmes intensifs qui ont fait leurs preuves. L’enseignement est obligatoire et gratuit au Liban pour les enfants jusqu’à 11ans révolus. Les filles sont nettement plus nombreuses dans les écoles secondaires et les universités, alors que l’abandon scolaire touche principalement les garçons.

Inscriptions : En ce qui concerne les inscriptions, la période s’étend de fin juillet à mi-septembre pour faire les formalités. Chaque établissement à ses propres règles et conditions d’admissions (université de saint Joseph demande aux candidats, par exemple, de passer un test de niveau de Français), voire même chaque institution au sein des facultés.

Equivalence : La scolarité au Liban se décompose en 4 niveaux :

  • L’école maternelle dure deux ans : Aucun enseignement linguistique n’est obligatoire. Parfois, l’arabe littéraire, le dialecte libanais ou le français et l’anglais, peuvent être enseignées (notamment dans les écoles privées).
  • L’école primaire dure six ans : l’enseignement de l’arabe littéraire écrit est obligatoire pour les élèves. Le choix d’une langue étrangère par les élèves est obligatoire dès la première année. Il semblerait que deux tiers des jeunes élèves choisissent le français, et que le tiers restant choisisse l’anglais.
  • Les études secondaires durent deux ans et ne sont pas obligatoires au Liban. Les cours sont toujours dispensés en arabe mais l’apprentissage des langues étrangères est plus approfondi. Dans le secondaire, il est obligatoire d’étudier deux langues étrangères, ce sont en règle générale toujours le français ainsi que l’anglais qui sont choisies, variablement, en première ou deuxième langue. Lors des études dans le secondaire, les élèves peuvent choisir leur filière exactement comme en France, toutefois, si les établissements proposent toujours la série Scientifique, et souvent la série Economique et Sociale, ils ne proposent que très rarement la série Littéraire. Dans le secondaire, les établissements proposent toujours la série S, souvent la série ES, rarement la série L. Les enseignements de type technologique ou professionnels, ne peuvent bénéficier d’une équivalence en France.

Baccalauréat : L’équivalence au niveau du diplôme du Baccalauréat est un sujet qui ne pose pas réellement de problème entre le Liban et la France. Ils sont rendus équivalents en 1993 par un accord culturel. Ainsi, quelque soit la nationalité des bacheliers, ils sont dans la possibilité d’accéder aux universités des deux parties, ou de participer aux concours d’entrée Pour préparer le baccalauréat au Liban, il y a deux possibilités de parcours scolaire dans un établissement homologué. Il est possible de suivre deux cursus séparés à partir de la première, ou bien de faire un double cursus. Liste des établissements Français à Beyrouth :

  • L’Ecole franco-libanaise Habbouche-Nabatieh
  • L’Ecole Internationale Antonine (section française)
  • Le Collège Elite
  • Le Collège International
  • Le Collège Louise Wegmann
  • Le Collège Mont-la-Salle
  • Le Collège de Notre-Dame de Jamhour 
  • Le Collège Notre-Dame de Nazareth
  • Le Collège Protestant Français
  • Le Grand lycée franco-libanais
  • L’Athénée
  • Le Lycée Abdel Kader
  • Le Lycée franco-libanais Verdun
  • Le Collège des Saints Cœurs.

Les échanges :

Il existe de nombreux programmes d’échange internationaux et chaque institution se voit offerte une grande autonomie dans ce domaine, principalement à propos des pays avec lesquels s’établissent les contrats. Il est alors mieux de se renseigner directement au près des établissements français.

Les aides financières :

Le fonctionnement, les démarches à effectuer, les contacts. Voilà ce que vous devez savoir pour faire la demande d’une bourse d’études.

 


La démarche est simple. Il vous suffit de déposer une demande auprès du consulat le plus proche de chez vous et… attendez ! Votre dossier sera examiné par une commission locale qui transmettra ses propositions vers des services qui s’occupent des bourses scolaire de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger. La décision finale revient à la commission nationale.


 

Le Ministère des Affaires Etrangères publie un guide dont le contenu est régulièrement actualisé. "Bourses et Aides à la Mobilité Internationale", Français se rendant à l'étranger, La documentation française 29-31, quai Voltaire- 75 Paris. www.ladocumentationfrancaise.fr Consultez le site des bourses offerte par le Ministère des Affaires Etrangères Les bourses d’enseignement supérieur sur critères sociaux ou les prêts d’honneur concernent tous les étudiants effectuant leur premier et second cycle dans un pays étranger membre de l’Union Européenne.

 


ATTENTION !!!

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter votre service des relations internationales.


 

Les bourses du ministère de l’éducation nationale :

Des allocations de recherche adressées aux jeunes chercheurs titulaire d’un DEA (aussi appelé master 2 de recherche) peuvent être conservées durant la période du stage effectué à l’étranger. Pour plus d’informations, consultez le site : www.dgrt.mesr.fr. Pour un niveau doctoral, des programmes de mobilité existent également, par exemple le programme « air culturelles », proposant une aide financière aux titulaires d’un DEA en préparation de leur doctorat pour un court séjour à l’étranger ou encore le programme co-tutelle de thèse du Ministère. Des bourses de voyages sont également prévues pour des étudiants de l’enseignement supérieur ayant à effectuer des stages obligatoires individuels en entreprise durant leur cursus universitaire. D’autres bourses peuvent être accordées pour des stages individuels non obligatoires à condition que ce soit des « projets originaux méritant d’être encouragés ». Ces demandes sont à faire auprès du service des bouses de l’académie par le biais du CROUS ou du rectorat.

Bourse du ministère des affaires étrangères :

Les bourses « Lavoisier », sont des fond accordés en vue d’une spécialisation et de recherche exigent d’être titulaire un DEA ou un doctorat en préparation. Les inscriptions se clôturent le 1er mars pour l’année suivante. Pour d’autres informations consultez le site : www.diplomatie.fr ou envoyez un mail à: boursier-français@diplomatie.fr

Les bourses des conseils généraux ou régionaux :

Les mairies, les chambres de commerce, les collectivités territoriales, les organismes de recherche ou les associations professionnelles peuvent aussi parfois proposer des bourses.


ATTENTION !!!

Le plus simple est encore de vous renseigner auprès de votre université ou établissement, via leur service de relations internationales, concernant les bourses d’études à l’étranger. Le Cnous peut aussi vous fournir de nombreuses informations à propos des bourses et de leurs critères d’attribution. Rendez vous sur le site : www.cnous.fr.


Le permis de conduire

Au Liban il est possible de conduire avec son permis français, après avoir réalisé quelques formalités. Il est nécessaire d’aller au service de la circulation qui se trouve à Dekwaneh à Beyrouth pour présenter son permis français. Il est aussi nécessaire d’amener une photocopie de votre permis et votre passeport afin qu’un « visa » soit mis sur la photocopie et aura valeur d’autorisation de conduire au Liban. Il ne sera valable que 6 mois, et n’est renouvelable qu’une seule fois. Bien évidemment, un permis international peut aussi faire l’affaire. Avec ces deux permis, vous serez en règle au volant, à vous de choisir ! Pour un séjour plus long, un permis libanais reste tout-de-même recommandé. Pour l’obtenir il est possible de l’échanger contre un permis libanais, le permis français est alors normalement conservé par les autorités libanaises, soit il est nécessaire de passer l’examen lui-même. Méfiez vous, votre permis est valide sur une durée qui dépend de votre âge.

La téléphonie

  • Si vous appelez la France depuis le Liban, composez le 00 33 suivi du numéro de votre correspondant sans le 0 initial.
  • Si vous appelez le Liban depuis la France, composez le 00 961 suivi de l’indicatif de la ville et du numéro de votre correspondant.

Indicatif téléphonique des principales villes :

  • Beyrouth : 1
  • Tripoli : 6
  • Saïda : 7
  • Zahlé : 8
  • Antelias : 4
  • Byblos : 9

Numéro d’appel d’urgence :

Toute urgence : 120 - Police : 160 Un corps de police dont la mission principale consiste en la protection des touristes (commissariat principal) et aux traitements des désagréments pouvant leur être arrivés, a été constitué au Liban.

Numéro des urgences médicales au Liban : 140 - Pompiers : 125.

Pour les renseignements, consultez plutôt le site des pages jaunes. Vous pouvez passer des appels internationaux depuis les hôtels, la poste, ainsi que quelques magasins spécialisés.

La Poste

Privatisée depuis 1998, la poste libanaise est gérée par une société d’origine canadienne du nom de Libanpost. Pour un courrier envoyé vers l’Europe, comptez entre deux et quatre jours pour que votre courrier arrive à destination. L’acheminement du courrier est correct pour tout envoi vers une boite postale, toutefois, vers une adresse libanaise, le service semble moins efficace.

 

Les bureaux de poste ouvrent de 8 heures à 14 heures du lundi au jeudi et de 8 heures à 11 heures le vendredi.

 

Une lettre de moins de 20 grammes requiert un timbre d’une valeur de 500 LBP pour un envoi national et 1100 LBP (soit 0.55€) pour un envoi vers la France. Des services privés de messageries sont disponibles au Liban : DHL, UPS, Aramex, Sky Net...

Les médias

Télévision, radio, presse, internet ! Un petit échantillon des différents médias, avec leur spécialité, leur influence et leur cible. Incontournable pour une information complète dans votre pays d’accueil. Au Liban, la liberté d’expression est une des plus développée de la région. Cette liberté est historique, puisque le Liban possède une tradition de pluralisme et d’ouverture d’esprit qui est parfaitement illustrée par les médias qui sont volontiers satiriques.

Télévision :

Au Liban, il existe un grand nombre de petites chaînes de télévision, mais parmi cette multitude, certaines ne sont recevable que dans quelques petits villages !

En voici quelques-unes unes : Future, chaîne de télévision créée par monsieur Hariri, d’obédience musulmane, Télé Liban, Manar TV, d’obédience musulmane radicale, Lebanese Broadcasting Corporation (LBC), Independant Communications Network (ICN), National Broadcasting Network (NBC), Télé Lumière, New TV, MTV... Concernant le satellite : TV5, Arte, Euronews, Syr TV (télévision syrienne), Nile (télévision égyptienne), LBC international...

Radio :

Pour un avant goût des programmations des radios libanaises, connectez vous sur le site www.comfm.com/live/radio, qui vous donnera une sélection de radios diffusant sur Internet.

  • Voix du Liban diffuse quelques émissions en français. 
  • Radio Orient propose un journal en langue française mais reste principalement arabe. C’est une radio d’obédience musulmane retransmettant les prières quotidiennes. Les évènements chrétiens sont toutefois évoqués. Il s’agit de la radio créée par Haric Hariri.
  • Middle-East Broadcast Corporation est disponible via le satellite sur Worlspace (émise par Afristar).
  • Egalement au Liban : Nostalgie, France FM, Radio Mont Liban, RLL Radio, Mix FM et Radio One.

Presse :

La presse est très développée au Liban, ainsi vous trouverez plus d’une trentaine de quotidiens publiés en arabe, en français et en arménien. Il existe aussi plus d’une centaine de publication d’une périodicité hebdomadaire ou mensuelle.

Les principaux quotidiens arabes sont : Alanwar (les Lumières), Annahar (le Jour), Almustaqal (le Futur), Alliwaa, Assafir (l’Ambassadeur), Addiyar (la Demeure), Alhayat (la Vie), Albalad (le pays), Al Intiqad, Al Beyrouth.

Les quotidiens en français les plus importants sont : L’Orient le Jour et Le Soir. Pour les journaux étrangers autres que français, vous trouverez The Daily Star. La Revue du Liban est premier hebdomadaire d’information en ligne du Liban. 

Internet :

Vous trouverez un grand nombre de portail au Liban. Parmi ceux-ci, nous pouvons citer :

  • Fiberlink 
  • Libancom 
  • Sodetel
  • Terranet
  • Cyberia...

Il y a des cybercafés à Beyrouth, à Tripoli et dans les villes principales du Liban.

Liens utiles :

www.diplomatie.fr

www.ot-liban.com

www.lebonpanorama.com

le-liban.com

www.tv5.org

www.libanvision.com Un des meilleurs sites d’actualité et d’informations sur le Liban, vivement conseillé.

www.leliban.new www.aranes.com www.frali.org fr.furispedia.org