Liban : Emploi et contrat de travail

Conseils pratiques

Parler l’arabe est une condition essentielle pour trouver un emploi rapidement sur place. Même si le français reste un atout important dans ce pays francophile, l’anglais n’est pas à exclure des langues à maitriser pour travailler au Liban. C’est en effet, la langue des affaires actuellement au Liban.

Les secteurs porteurs

Comme de nombreux pays actuellement, la dette est un lourd poids pour le Liban. Le gouvernement à décidé d’œuvrer pour rétablir les services publics, notamment dans les secteurs de l’éducation, de la santé, de l’assainissement, de l’eau mais aussi pour offrir des protections sociales à ses habitants. Ce tableau handicape les secteurs les plus vulnérables de la société libanaise. Toutefois, si la guerre a eu des effets néfastes importants sur le pays, c’est aussi la raison pour laquelle le pays est en pleine reconstruction après une prise en main considérable qui entraîne aujourd’hui, un dynamisme de l’ensemble des secteurs. Le Liban et sa capitale, Beyrouth, redeviennent des acteurs en devenir d’une économie vibrante et opérationnelle. La majorité des travaux sont aujourd’hui terminés et les infrastructures sont quasiment toute terminées, les derniers changements à apporter sont la réalisation de projets sanitaires, et de bien être. Pour des informations plus complète sur le renouveau du pays, vous pouvez consulter le site du ministère des travaux publics, du ministère de l’industrie Libanais, ou encore le site du ministère de l’environnement libanais.

 


En raison de sa position géographique mais aussi de son climat propice, l’agriculture est un secteur important au Liban, on citera entre autres la production d’agrumes, mais aussi d’olives et de céréales. En consultant le site du ministère de l’agriculture libanais vous pourrez avoir accès à de plus amples informations.

 

Le secteur de l’industrie est particulièrement sensible et divisé, car il est, principalement détenu par des unités familiales sans qu’il n’existe réellement de grandes sociétés. Ce secteur, peu diversifié, se voit divisé en sous secteur au Liban :

  • l’industrie plastique
  • le textile
  • l’industrie d’ameublement 
  • l’industrie du papier
  • l'industrie du marbre
  • l'industrie du ciment
  • l'industrie du bois.

Au Liban, un des secteurs les plus important reste le tourisme, il est ainsi le secteur qui génère le plus de revenu du pays. Le secteur bancaire a survécu à la guerre et est aujourd’hui encore une des activités principales du Liban. Les services forment un secteur particulièrement important pour la réussite du pays, d’autant plus que ces derniers étaient beaucoup plus présents avant la guerre.

 

Sachez que si vous souhaitez investir sur le territoire libanais, il n’existe aucune législation particulière, ni de régime particulier à propos des investissements étrangers au Liban. Seule la loi n° 360 du 16 août 2001 relative à la promotion de l’investissement traite du sujet.

 

Les différentes méthodes d’implantation sont reprises dans plusieurs textes législatifs. En l’absence de textes spécifiques c’est donc le droit commun qui prévaut. Le Liban a cependant, ces dernières années, mis en œuvre quelques changements visant à conforter et sécuriser les investisseurs tant étrangers que nationaux. Ces modifications touchent, par exemple, le secteur bancaire et la protection de la propriété intellectuelle.

Notez que les Direction Régionales du Commerce Extérieur ont aussi pour fonction de vous aider dans votre démarche d’expatriation, mais aussi d’épauler les entreprises dans la recherche d’informations sur le marché libanais. Autre site, qui peut aussi vous aider, celui du ministère de l’économie libanais.

Trouver un emploi ou un stage

  • Les organismes : Ces organismes ne pourront pas vous aider directement à trouver un emploi, toutefois ils peuvent vous aider à rechercher des informations sur certains secteurs d’activités qui pourraient vous intéresser, afin de dégager des pistes plus concrètes et exploitables. Poste d’expansion économique à Beyrouth
  • Chambre de commerce et d’industrie de Beyrouth
  • Association des Industriels du Liban
  • Fédération des hommes d’affaires du Liban (FAB)
  • Rassemblement des dirigeants et chefs d’entreprise libanais (RCDL)
  • Association des commerçants
  • Chambre de commerce et d’industrie de Tripoli
  • Chambre de commerce et d’industrie de Saïda
  • Chambre de commerce et d’industrie de Zahlé
  • Conseil du développement et de la reconstruction (CDR)

Vous pouvez aussi vous informer auprès de l’Espace Emploi International, qui est une agence dépendante de l’ANPE. Sur son site internet vous pourrez trouver différentes offres d’emploi qui peuvent intéresser les ressortissants français. En outre, vous pourrez aussi retrouver des informations en ce qui concerne les pays.

Certaines société française sont implantées au Liban, vous trouverez entre autres : BNP Paribas, Société Générale, Crédit Agricole Indosuez, Axa, AGF, l’Oréal, Air France, France Télécom… Les sociétés françaises choisissent également le Liban afin d’établir un rayonnement régional, notamment sur les pays comme la Syrie ou la Jordanie.