Liban : passeport et visa

Votre entrée sur le territoire

Passeport ou Visa ? Pour les ressortissants français il est obligatoire de posséder un visa. Les visas de courts séjours peuvent être obtenus lors de votre arrivée ; il est alors nécessaire de présenter un passeport ayant une validité de 6 mois ou plus par rapport à votre date d’entrée. Vous pouvez aussi vous procurer un visa dans l’ambassade ou le consulat du pays, avant votre départ. Pour entrer sur le territoire libanais, il est primordial de détenir un passeport qui ne contienne pas de visas ou de tampon d’entrée ou de sortie d’Israël, ni d’un billet d’avion mentionnant cet état. Aucune intervention de l’Ambassade de France au Liban ou du Consulat Général de France à Beyrouth ne peut venir s’opposer au refoulement d’un ressortissant français.

 

< 3 mois > 3 mois

Le visa de séjour est délivré gratuitement aux étrangers

Pour pouvoir travailler au Liban il est nécessaire de posséder une carte de séjour qui peut être délivrée par la Sûreté Générale ainsi qu’un permis de travail, délivré par le ministère du Travail. Ces démarches administratives peuvent prendre plusieurs semaines et leur délai d’obtention n’excède, théoriquement pas, deux ou trois semaines. Toutefois, il se peut que plus de temps soit nécessaire pour se procurer ces papiers.

 

Pour des informations plus détaillées concernant les conditions de séjour au Liban, il est préférable de prendre contact avec la section consulaire de l’Ambassade du Liban en France.

 

Paris | Ambassade

Adresse : 3, villa Copernic
75116 Paris

Tél : 01.40.67.75.75

Fax : 01.40.67.16.42

Mail : na@amb-liban.fr

 

Paris | Section Consulaire

Adresse : 123, avenue Malakoff
75116 Paris

Tél : 01.40.67.26.36

Fax : 01.40.67.26.27

Mail : consulatduliban@gmail.com

 

 

Ambassade : 

 

Rue de Damas - Espace des Lettres - Ras El-Nabaa - Beyrouth
Tel : +961  42 00 00
Fax : +961 42 00 13
 
Consulat :
 
Espace des Lettres - Bâtiment A - Rue de Damas
BP 11-477 - Beyrouth
Tel : +961  42 00 00
Fax : +961 42 01 07 
 

 

Inscription au registre des Français établis hors de France : L’inscription au registre des Français établis hors de France remplace l’immatriculation consulaire. Cette démarche n’est pas obligatoire et est un acte volontaire. Elle est utile pour vous faire connaître des autorités françaises et considérée comme étant indispensable dans les pays dits « à risques ». Elle reste facultative dans les autres pays. Ce recensement permet aux français de ne pas se couper de la France, en gardant un accès immédiat et local aux différents services proposés par l’administration française, sans oublier que cela permet aussi de bénéficier de la protection consulaire la plus étendue possible. L’inscription au registre des Français établis hors de France est indispensable pour obtenir :

  • La délivrance d’un passeport
  • La délivrance d’une carte nationale d’identité
  • Une bourse scolaire ou d’études pour vos enfants
  • Votre inscription sur une liste électorale en France
  • Le recensement
  • Votre inscription sur la liste du Conseil des Français de l’étranger
  • Le rapatriement en cas d’urgence

Cette inscription permet d’établir un lien entre l’administration française et les personnes expatriées, en les informant par exemple des grands évènements marquant de notre pays et aussi de pouvoir agir de manière rapide et efficace en cas de besoin (arrestation, accident, maladie grave, entre autres). Elle facilite aussi la mise en œuvre de moyens exceptionnels en cas de circonstances exceptionnelles (état de guerre, catastrophe naturelle).

Première obtention : Il est nécessaire de vous présenter en personne avec votre conjoint le cas échéant, auprès de l’Ambassade.

Validité : Cette inscription est valable pour toute la durée de votre séjour. Toutefois, si celui-ci dépasse une durée de 5 ans, il faudra renouveler la demande.

Enfants : Les enfants de moins de 18ans peuvent être inscrits à la demande d’un de ses parents ou de son tuteur légal. La présentation des enfants n’est pas obligatoire et son caractère semble être moins important.

Renouvellement : Au-delà de 5 ans il faut renouveler votre inscription. Pour ce faire, il est possible d’en faire la demande par correspondance. Ces démarches sont à entreprendre deux mois avant la date de fin de validité de votre inscription, en en faisant la demande vous recevrez à l’adresse qui est connue de l’Ambassade (N.B. : n’oubliez pas de signaler vos changements d’adresse), une lettre précisant les démarches nécessaires au renouvellement de votre inscription. Cette dernière sera annulée dans les 6 mois qui suivent la date d’expédition de ce courrier si vous n’avez pas sollicité ce renouvellement.

Les formalités douanières

Les interdictions : Les quantités tolérées :
  • 200 cigarettes / 100 cigarillos / 50 cigares / 250 grammes de tabac à rouler
  •  4 litres de vin non mousseux, ainsi que, 1L d’alcool à plus de 22°, ou 2L d’alcool à moins de 22°, ou encore de l’alcool éthylique dénaturé à plus de 80° et plus bulle

Au Liban la législation est particulièrement stricte concernant la détention et/ou la consommation de stupéfiants, même s’il ne s’agit que de quelques grammes. La loi punit par des peines d’emprisonnement allant de 3 mois à perpétuité, ainsi que par des amendes, la consommation ou la possession de drogue.. De nombreux contrôles ont été mis en place au Liban afin de combattre la toxicomanie. Les aéroports et les boites de nuits sont des lieux particulièrement surveillés.

compte à rebours de l'expatrié

Lorsque vous décidez de votre départ : Soyez prévoyant pour l’inscription de vos enfants dans un établissement scolaire près de votre futur lieu d’emménagement. Ce sont le plus souvent, des démarches qui peuvent être longues, notamment pour les établissements français à l’étranger.

3 mois avant votre déménagement : Faites part de votre nouvelle adresse à :

  • Vos familles, amis, contacts,
  • Aux services d’abonnements, mais aussi des organismes et administrations dont vous dépendez.
  • Pour éviter les oublis possibles lors de vos envois de cartes de changement d’adresse, faites suivre votre courrier pendant une durée de 6 mois. (La Poste fournie des cartes de changement d’adresse à des tarifs intéressants).
  • Consulter votre banquier afin de mettre en place les différentes modifications sur votre compte en banque, le(s) transférer, le(s) modifier ou le(s)clôturer un compte.
  • Pensez à résilier votre/vos contrats d’assurance.
  • Renseignez-vous si votre employeur peut prendre en charge (totalement ou partiellement) votre déménagement.
  • Réglez vos factures
  • Prévenez l'école dans laquelle sont scolarisés vos enfants de votre départ.

Le mois précédant le jour J :

Si des changements bancaire ont été effectués avant votre départ, faites part des coordonnées actuelles aux organismes dont vous dépendez. Etablissez l’inventaire de tous vos meubles pour votre assurance et votre entreprise de déménagement. Résiliez tous vos abonnements (câble, satellite, téléphone, gaz, électricité…)

La veille du déménagement :

Vérifiez que vous avez bien fermé fenêtres, volets, stores et portes. Retirez votre nom de la boîte aux lettres. Dégivrez et laissez réfrigérateur et congélateur ouverts et débranchés. Coupez les différentes arrivées, d’eau, d’électricité et de gaz. Faites des photocopies de vos documents importants administratif, et personnels. Les originaux et leurs photocopies sont a conserver précieusement et à prendre en priorité. Une fois sur place Prenez garde, si toutefois vous aviez oublié de déclarer votre changement d’adresse, il ne vous reste que 8 jours après votre déménagement pour le faire. Affichez votre nom sur la boîte aux lettres et sur l’interphone. Pensez à relever les compteurs avant même de vous servir de l’eau, du gaz, ou de l’électricité. Patientez un jour pour rebrancher réfrigérateur et congélateur. Prenez rendez-vous avec la compagnie de votre nouveau domicile pour votre raccordement au gaz, à l’eau et à l’électricité.