Canada : Passeport et Visa

Votre entrée sur le territoire

Passeport ou Visa ? Si vous disposez d’un passeport européen, en cours de validité, inutile d’aller vous perdre dans les couloirs de l’ambassade : vous n’avez pas besoin de visa pour entrer au Canada ! Vous êtes autorisé à demeurer ainsi, jusqu’à six mois dans le pays, la date indiquée sur le timbre d’entrée figurant sur votre passeport faisant foi. Si vous voulez prolonger votre séjour, plusieurs possibilités : Adresser une demande de changement des modalités ou de prolongation du séjour : au Centre de traitement des demandes à Vegreville, en Alberta, accompagnée des documents suivants :
  • Une description détaillée des raisons pour lesquelles vous désirez prolonger votre séjour
  • Une preuve de votre identité (fiche d’Etat civil / photocopie du passeport et du livret de famille)
  • Une preuve de votre statut actuel au Canada (travailleur ou étudiant)
  • Une preuve des moyens que vous prévoyez pour subvenir à vos besoins ou de l’aide financière que vous recevrez pendant votre séjour au Canada ; ainsi que la manière utilisée pour payer les frais de transport, à votre départ.
  • Une attestation bancaire, sur laquelle figure votre nom et votre numéro de compte, devra être fournie à l’appui de ces renseignements.
  • Des précisions sur la façon dont vous prévoyez de quitter le Canada, la date de votre départ et le moyen de transport que vous comptez utiliser à cet effet.

Il vous faudra peut-être subir un examen médical. Le simple fait de demander une prolongation de votre séjour vous coûtera 75 CAD (environ 50 €), même si celle-ci ne vous est pas accordée.

Demander une autorisation de séjour temporaire : à l’ambassade du Canada en France ou en contactant un des télécentres du Ministère de la Citoyenneté et de l’Immigration au Canada (CIC), à l’un des numéros suivants : !!!

Montréal, composez le
Du lundi au vendredi, de 7 H à 17 H.

(514) 496-1010

Toronto, composez le,
Du lundi au vendredi, de 8 H à 16 H.

(416) 973-4444

Vancouver, composez le
Du lundi au vendredi, de 8 H à 16 H

(604) 666-2171

De tout autre endroit au Canada, composez le

1 888 242-2100
(sans frais)

 


ATTENTION !!!

N’oubliez pas que, pour faire une demande d’autorisation de séjour temporaire, vous devez justifier de l’emploi que vous occuperez pendant votre séjour. Il vous en coûtera 500 CAD (367 €) pour effectuer la demande, puis 1000 CAD (735 €) si vous l’obtenez.


Paris | Ambassade

35, avenue Montaigne
75008 Paris

Tél: 01.44.43.29.00

Fax : 01.44.43.29.99

Internet : http://www.amb-canada.fr

Courriel : paris@international.gc.ca

 

Délégation générale du Québec

Adresse : 66, rue Pergolèse
75116 Paris

Tél: 01.40.67.85.00

Fax : 01.40.67.85.59

Internet : http://www.gouv.qc.ca/portail/quebec/international/france/

Courriel : qc.paris@mri.gouv.qc.ca

 

 

 

Ambassade 

M. François DELATTRE

Adresse : 42 Promenade Sussex - Ottawa - Ontario K1M 2C9

Tél: [1] (613) 789 17 95

Fax : [1] (613) 562 37 35

Internet : http://www.ambafrance-ca.org/

Courriel : politique@ambafrance-ca.org

 

Consulat 

M. Gilles COURREGELONGUE

Adresse : 777 rue Main - Suite 800 - Moncton - Nouveau Brunswick E1C 1E9

Tél: [1] (506) 857 41 91

Fax : [1] (506) 858 81 69

Internet : http://consulfrance-moncton.org/

Courriel : info@consulfrance-moncton.org

Circonscription consulaire: Les Provinces de Nouvelle-Ecosse, du Nouveau-Brunswick, de l'Ile du Prince Edouard, de Terre-Neuve-et-Labrador

 

Demander un droit d’établissement permanent : Ce qui est encore la meilleure solution si vous avez définitivement succombé au charme des grands lacs et des forêts enneigées. Pour vous établir au Canada, de façon permanente, vous devez y résider depuis 3 ans et appartenir à l’une des trois catégories d’immigrants suivants :

  • Celle de la famille : qui comprend le conjoint ou le fiancé, les enfants célibataires et, dans certaines circonstances, les parents, les grands-parents et autres parents proches. Les requérants doivent avoir, pour répondant, un proche parent qui est citoyen canadien ou résident permanent.
  • Celle des réfugiés, au sens de la Convention des Nations Unies relative au statut des réfugiés.
  • Celle des immigrants indépendants : le système de sélection des immigrants indépendants comporte une série de critères incluant l’âge, la scolarité, la présence de personnes apparentées déjà établies, l’expérience, un emploi réservé au Canada, la demande dans la profession, la préparation professionnelle, la connaissance du français ou de l’anglais et l’adaptabilité. Un total de 100 points est attribué à l’ensemble de ces critères. Pour être retenu, un immigrant indépendant doit obtenir 70 points. 

Pour plus de détails, vous pouvez contacter le Ministère de la Citoyenneté et de l’Immigration au Canada (CIC).

RECAPITULATIF :

Moins de six mois :

  • Passeport en cours de validité
  • Attestation bancaire
  • Lettre d’introduction de l’entreprise

De six mois à trois ans :

  • Etre immigrant reçu (landed immigrant)
  • Examen médical
  • Casier judiciaire vierge
  • Justifier d’un emploi sur place

Résident permanent :

  • Répondre aux critères établis par le bureau d’immigration ou avoir un proche parent, au Canada
  • Examen médical de vous et de votre famille, même si elle ne vous accompagne pas sur place.

 

Avant de vous engager dans des démarches, qui peuvent s’avérer compliquées et coûteuses, souvenez-vous que vous pouvez rester six mois sans visa au Canada. Si vous n’êtes pas sûr de votre choix, profitez de ce délai pour réfléchir aux avantages et aux inconvénients de la vie là-bas ! 

 

Immatriculation consulaire :

L’immatriculation auprès du consulat de votre pays d’origine n’est pas un acte obligatoire. Toutefois, l’inscription vous fait connaître de l’administration française à l’étranger et permet aux autorités d’intervenir en cas de problèmes. Vous recevrez une carte d’immatriculation consulaire valable 3 ans, indispensable pour l’obtention des bourses scolaires et pour l’inscription sur les listes électorales.

Tout ressortissant français qui désire se faire immatriculer doit effectuer les démarches suivantes :

 

S’adresser au Consulat français et se munir de :
- Sa carte d’identité nationale
- Son acte de naissance
- Son livret de famille
- Une attestation de domicile
- Des photos d’identité récentes

 

Une « carte d’immatriculation consulaire » vous sera remise, et vous permettra ainsi de justifier de votre qualité de ressortissant français, domicilié à l’étranger. Plus d’informations sur l’état civil et les formalités administratives…

Les formalités douanières

Les interdictions : La consommation de drogue – dure ou douce – est strictement interdite au Canada. Par contre, vous pouvez amener une arme à feu dans vos bagages – sous réserve de remplir le formulaire qui tiendra lieu d’autorisation de port d’arme. Elle vous sera fournit par l’Agence des douanes et du revenu du Canada moyennant un coût de 50 CAD (34 €), pour une validité de 60 jours. Certains produits de consommation ne sont admis qu’en quantité limitée. C’est le cas notamment du tabac, des boissons alcoolisées et des parfums : Les quantités tolérées :
  • 200 cigarettes / 50 cigarillos / 200 bâtonnets de tabac / 200 grammes de tabac fabriqué.
  • 1.5 litres de vin classique, 1.14 litre (40 Oz) de spiritueux, 8.5 litres de bière (soit 24 canettes de 355 millitres).

 

N’oubliez pas que, pour importer du tabac ou de l’alcool, il faut avoir plus de 19 ans !

 

Pour importer des plantes, vous devez obtenir un permis d’importation de l’Agence Canadienne d’Inspection des Aliments (ACIA) ainsi qu’un certificat phyto-sanitaire du gouvernement. Enfin, le Canada applique un ensemble complexe d’exigences, de restrictions et de limites à l’importation des viandes, des produits laitiers, des fruits, des légumes frais et d’autres produits alimentaires provenant d’Europe. Comme le recommande l’Agence des douanes : « En n’important pas de tels produits, vous vous éviterez des ennuis. ». Pour de plus amples renseignements, contactez un agent du Système d’information automatisé des douanes (SIAD).

Les animaux :

Nos petits « compagnons » ne font pas l’unanimité à l’étranger. Certains pays interdisent en effet l’entrée des animaux sur leur territoire alors que d’autres la soumettent à des réglementations très strictes. Encore des démarches allez-vous dire ! Certes, mais une fois de plus France expatriés est là pour vous guider.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) est chargée de définir les conditions d'importation pour tous les animaux, y compris les animaux familiers. L'agence peut refuser l'entrée d'un animal sur le territoire canadien. Le site de l'ACIA met à votre disposition des fiches pour les animaux les plus communs

Vous pouvez emporter, avec vous, vos animaux familiers. Le mieux est de les prendre en bagage à main, dans l’avion. Afin de ne pas rencontrer de difficultés à la douane, munissez-vous d’un certificat de vaccination antirabique, identifiant clairement l’animal et attestant qu’il a été vacciné contre la rage. Ce certificat doit porter le signalement de l’animal (race, couleur, poids, etc.) ainsi que le nom du vaccin contre la rage, le numéro de série et la durée de validité (jusqu’à 3 ans).

Les frais actuels sont de 30 CAD HT (environ 20 €) pour le premier animal et de 5 CAD HT (environ 3,5 €) par animal supplémentaire. Si vous décidez de faire vacciner votre chat ou votre chien à l’arrivée, les frais s’élèvent à 55 CAD HT (environ 40 €) pour le premier animal, et 30 CAD HT (environ 20 €) par animal additionnel.

Pour connaître les modalités détaillées, animal par animal, des conditions d’import, contactez l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA). Une fois sur place, l’équivalent de la SPA française est le Conseil Canadien de Protection des Animaux (CCPA).

 

Vous souhaitez emmener vos animaux de compagnie ? Alors prenez-les, en bagage à main, dans l’avion : le service de fret coûte très cher, et ils voyageront dans de bien meilleures conditions ! Renseignements supplémentaires : L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA)

Compte à rebours de l'expatrié

Lorsque vous décidez de votre départ :

Soyez prévoyant pour l’inscription de vos enfants dans un établissement scolaire près de votre futur lieu d’emménagement. Ce sont le plus souvent des démarches qui peuvent être longues, notamment pour les établissements français à l’étranger.

3 mois avant votre déménagement :

Faites part de votre nouvelle adresse à :

  • Vos familles, amis, contacts
  • Aux services d’abonnements, mais aussi des organismes et administrations dont vous dépendez.
  • Pour éviter les oublis possibles lors de vos envois de cartes changement d’adresse, faites suivre votre courrier pendant une durée de 6 mois. (La Poste fournie des cartes de changement d’adresse à des tarifs intéressants).
  • Consultez votre banquier afin de mettre en place les différentes modifications sur votre compte en banque, le(s) transférer, le(s) modifier ou le(s)clôturer un compte.
  • Pensez à résilier votre/vos contrats d’assurances.
  • Renseignez-vous si votre employeur peut prendre en charge (totalement ou partiellement) votre déménagement.
  • Réglez vos factures
  • Prévenez l'école dans laquelle sont scolarisés vos enfants de votre départ.

Le mois précédant le jour J :

Si des changements bancaires ont été effectués avant votre départ, faites part des coordonnées actuelles aux organismes dont vous dépendez. Etablissez l’inventaire de tous vos meubles pour votre assurance et votre entreprise de déménagement. Résiliez tous vos abonnements (câble, satellite, téléphone, gaz, électricité…)

La veille du déménagement :

Vérifiez que vous avez bien fermé fenêtres, volets, stores et portes. Retirez votre nom de la boîte aux lettres. Dégivrez et laissez réfrigérateur et congélateur ouverts et débranchés. Coupez les différentes arrivées d’eau, d’électricité et de gaz. Faites des photocopies de vos documents importants administratifs, et personnels. Les originaux et leurs photocopies sont à conserver précieusement et à prendre en priorité.

Une fois sur place :

Prenez garde, si toutefois vous aviez oublié de déclarer votre changement d’adresse, il ne vous reste que 8 jours après votre déménagement pour le faire. Affichez votre nom sur la boîte aux lettres et sur l’interphone. Pensez à relever les compteurs avant même de vous servir de l’eau, du gaz, ou de l’électricité. Patientez un jour pour rebrancher réfrigérateur et congélateur. Prenez rendez-vous avec la compagnie de votre nouveau domicile pour votre raccordement au gaz, à l’eau et à l’électricité.