Argentine : Transport

Comment s'y rendre

En avion : Air France
  • Paris-Buenos Aires 
  • Départ Paris aéroport Charles de Gaulle (CDG) - Arrivée Buenos Aires aéroport Ministro Pistorini (EZE)
  • 13 h 35 de vol
  • Tarifs aller retour : 1341.23 € 894.23 € (moins de 18 ans)
  • Tarifs aller 3558.39 €
  • 6 vols par semaine

Aerolinas Argentinas

  • Paris-Madrid-Roissy
  • Départ Paris aéroport Charles de Gaulle (CDG) Via Madrid - Arrivée Buenos Aires aéroport Ministro Pistorini (EZE)
  • 14 heures de vol
  • Tarifs aller retour haute saison : 840 € +35 € de taxes avec un billet d’une validité de 3 mois 729 € +35 € de taxes avec un billet d’une validité de 6 mois
  • Tarifs aller retour basse saison 572 € + 35 € de taxes avec un billet d’une validité de 3 mois 661 € +35 € de taxes avec un billet d’une validité de 6 mois
  • Vols le lundi, mercredi, vendredi, samedi.
  • Pas de réductions pour les jeunes.

 

NOTRE CONSEIL : Réservez votre billet au moins quatre mois à l’avance pour bénéficier des tarifs « négociés avec la France » chez Aérolinas Argentinas.

Conseils pratiques sur place

Pour vous déplacer en Argentine, vous disposez de nombreux moyens de transport :

En avion :

Les liaisons entre la capitale et les principales villes de province sont fréquentes. En revanche, celles reliant les différentes villes de province entre elles sont plus rares. Attention, les taxes d'aéroports ne sont pas comprises dans le billet d'avion et doivent être acquittées par le voyageur à l'aéroport. Ce mode de transport est assez intéressant si l'on veut voyager sur l'ensemble du pays en peu de temps.

En train :

Malgré l'étendue importante du réseau ferroviaire argentin, le train est très peu utilisé car la plupart des lignes ne sont plus en service. Celles restantes sont principalement destinées au transport de marchandises, sauf quelques trains mythiques à vocation touristique tels que le Patagonia Express ou le célèbre Tren a la Nubes. L'ensemble de la banlieue de Buenos Aires bénéficie d'une très bonne desserte ferroviaire. 

En bus :

Le moyen le plus pratique et le plus répandu pour un réseau routier asphalté de 63 553 km, dont 734 km de voies express. Les distances sont parfois très impressionnantes. Il est donc préférable de choisir une compagnie de bus proposant des sièges confortables et spacieux.

Dans la capitale :

Pour se déplacer à Buenos Aires et dans sa banlieue, il est préférable d'emprunter les transports en commun (bus, train, métro) ou un taxi, le stationnement au centre-ville étant pratiquement impossible. En cas d'accident de la circulation, aucun constat n'est à remplir sur place. Seules sont échangées les coordonnées des compagnies d'assurances qui traitent ensuite le dossier.

 


Attention !!!

L'assurance des véhicules est obligatoire et reste très chère.