Argentine : Passeport et Visa

Votre entrée sur le territoire

Passeport ou Visa :

Un passeport en cours de validité pendant toute la durée de votre séjour suffit. Vous n’avez pas besoin de visa si vous êtes ressortissant français pour un séjour touristique de moins de trois mois.

 


ATTENTION !!!

Dans tous les cas, vous devez être muni d'un titre de transport A/R, de continuation ou de fonds suffisants.


 

Inscription au registre des Français établis hors de France :

l’inscription au registre des Français établis hors de France remplace l’immatriculation consulaire. Cette démarche n’est pas obligatoire et procède d'un acte volontaire. Elle est utile pour vous faire connaître des autorités françaises. Elle est indispensable dans les pays « à risques », facultative dans tous les autres (comme en Allemagne). L’inscription permet aux Français d’avoir, en toutes circonstances, un accès immédiat aux divers services de l’administration française, et de bénéficier de la protection consulaire la plus large. L’inscription au registre des Français établis hors de France est indispensable pour obtenir :

  • La délivrance d’un passeport
  • La délivrance d’une carte nationale d’identité
  • Une bourse scolaire ou d’études pour vos enfants
  • Votre inscription sur une liste électorale en France
  • Le recensement
  • Votre inscription sur la liste du Conseil des Français de l’étranger
  • Le rapatriement en cas d’urgence

Elle permet par ailleurs à l’administration d’informer les Français des grands événements marquant notre pays et d’agir rapidement en cas de besoin (arrestation, accident, maladie grave, notamment). Elle facilite la mise en œuvre de moyens exceptionnels dans certaines circonstances (état de guerre, catastrophes naturelles).

Première obtention : Vous devrez vous présenter en personne avec votre conjoint le cas échéant, auprès de l’Ambassade.

Validité : L’inscription est valable pour toute la durée du séjour. Au-delà de 5 ans, il vous faudra renouveler votre demande.

Enfants : Les enfants mineurs sont inscrits à la demande du titulaire de l’autorité parentale. La présentation des enfants n’est pas obligatoire.

Renouvellement : Le renouvellement d’une inscription peut se faire par correspondance. Deux mois avant la date de fin de validité de votre inscription, vous recevrez à l’adresse qui est connue de l’Ambassade (N.B. : n’oubliez pas de signaler vos changements d’adresse), une lettre précisant les formalités de renouvellement. L’inscription sera annulée dans les 6 mois qui suivent la date d’expédition de ce courrier si vous n’avez pas sollicité ce renouvellement.

Les formalités douanières

Les démarches : Vous n’avez pas besoin de visa si vous êtes ressortissant français pour un séjour touristique de moins de trois mois.

Les interdictions :

Ca y est, vous y êtes. Le plus dur est passé mais ce n’est pas le moment de vous reposer. Il vous faut déjà savoir quels produits vous êtes autorisés à emporter sur le territoire de votre pays d’accueil !

Ces derniers mois, l'insécurité, touchant aussi bien les touristes dans la ville de Buenos Aires, est devenue telle que le nouveau gouvernement a fait de la lutte contre l'insécurité une priorité. Il convient donc d'être particulièrement vigilants.

Voici quelques recommandations à respecter :

  • éviter les signes extérieurs de richesse tels que bijoux et tenues vestimentaires de valeur qui attirent l'attention et la convoitise
  • en cas d'agression, ne pas résister à l'agresseur qui pourrait faire usage d'une arme
  • faire preuve de la plus grande vigilance dans l'utilisation des cartes de crédit (détruire les carbones, éviter de la perdre de vue lors d'un paiement)
  • en ville, circuler vitres fermées et portières bloquées. Hors agglomération, ne pas circuler la nuit
  • ne pas faire de tourisme dans les quartiers défavorisés
  • faire des photocopies de vos documents officiels et laisser les originaux dans le coffre de l'hôtel
  • ne pas avoir sur soi d'importantes sommes d'argent. Ne pas hésiter, en cas d'agression, à donner un minimum d'argent (50 à 60 pesos)
  • aborder avec prudence les nouvelles fréquentations ou amitiés locales
  • faire attention à ses effets personnels dans les transports en commun et dans les restaurants
  • avoir toujours sur soi le numéro du consulat ou de la personne à prévenir en cas d'urgence

Nous vous conseillons également de ne prendre que les taxis appelés par radio. Surtout ne jamais prendre un taxi stationné en face de l'établissement bancaire ou du distributeur de billets lorsqu'on vient de faire le change. De même, à votre arrivée à l'aéroport, n'acceptez pas de suivre les personnes qui vous démarchent en se disant être chauffeurs de taxi.

Enfin, ne changez jamais d'argent dans la rue auprès de ce qu'on appelle des "arbolitos", des personnes qui vous proposent de faire le change. Les chances de se voir donner des faux billets ou des billets périmés ne sont pas négligeables !

A Buenos Aires, il faut redoubler de précautions dans le quartier de la Boca, un des endroits les plus touristiques de la ville mais aussi l'un des plus pauvres. Il est fortement déconseillé de s'écarter de la rue très touristique de "Caminito" qui est constamment surveillée par la police. Il est dangereux de s'y rendre au stade de "la Boca" (500 mètres à pied). Nombreux sont les touristes à s'y être fait attaquer. La nuit, les quartiers de "Retiro", "Constitucion" et "Once", où sont situées les principales gares, sont aussi à éviter.

Il est fermement recommandé de ne pas s'aventurer dans les "villas miserias", appellation locale des nombreux bidonvilles qui ceinturent Buenos Aires, notamment dans les banlieues

Compte à rebours de l'expatrié

Lorsque vous décidez de votre départ :

Soyez prévoyant pour l’inscription de vos enfants dans un établissement scolaire près de votre futur lieu d’emménagement. Ce sont le plus souvent des démarches qui peuvent être longues, notamment pour les établissements français à l’étranger.

3 mois avant votre déménagement :

Faites part de votre nouvelle adresse à :

  • Vos familles, amis, contacts
  • Aux services d’abonnements, mais aussi des organismes et administrations dont vous dépendez.
  • Pour éviter les oublis possibles lors de vos envois de cartes changement d’adresse, faites suivre votre courrier pendant une durée de 6 mois. (La Poste fournie des cartes de changement d’adresse à des tarifs intéressants).
  • Consultez votre banquier afin de mettre en place les différentes modifications sur votre compte en banque, le(s) transférer, le(s) modifier ou le(s)clôturer un compte.
  • Pensez à résilier votre/vos contrats d’assurances.
  • Renseignez-vous si votre employeur peut prendre en charge (totalement ou partiellement) votre déménagement.
  • Réglez vos factures
  • Prévenez l'école dans laquelle sont scolarisés vos enfants de votre départ.

Le mois précédant le jour J :

Si des changements bancaires ont été effectués avant votre départ, faites part des coordonnées actuelles aux organismes dont vous dépendez. Etablissez l’inventaire de tous vos meubles pour votre assurance et votre entreprise de déménagement. Résiliez tous vos abonnements (câble, satellite, téléphone, gaz, électricité…)

La veille du déménagement :

Vérifiez que vous avez bien fermé fenêtres, volets, stores et portes. Retirez votre nom de la boîte aux lettres. Dégivrez et laissez réfrigérateur et congélateur ouverts et débranchés. Coupez les différentes arrivées d’eau, d’électricité et de gaz. Faites des photocopies de vos documents importants administratifs, et personnels. Les originaux et leurs photocopies sont à conserver précieusement et à prendre en priorité.

Une fois sur place :

Prenez garde, si toutefois vous aviez oublié de déclarer votre changement d’adresse, il ne vous reste que 8 jours après votre déménagement pour le faire. Affichez votre nom sur la boîte aux lettres et sur l’interphone. Pensez à relever les compteurs avant même de vous servir de l’eau, du gaz, ou de l’électricité. Patientez un jour pour rebrancher réfrigérateur et congélateur. Prenez rendez-vous avec la compagnie de votre nouveau domicile pour votre raccordement au gaz, à l’eau et à l’électricité.