Sénégal : Vie Quotidienne

La scolarisation

Les démarches d’inscription

Dans un établissement français à l’étranger : Les délais varient d’un établissement à l’autre. Il est conseillé de vous y prendre le plus tôt possible. Votre demande par écrit, adressée au directeur de l’établissement, doit comporter les éléments suivants :

  • l’âge de votre/vos enfant(s)
  • la classe souhaitée
  • la date prévue pour le début de la scolarisation
  • la classe et l’établissement fréquentés précédemment.

Pour de plus amples informations, référez-vous à l’agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE) http://www.aefe.diplomatie.fr/
Si votre enfant a besoin de cours complémentaires, référez-vous au CNED :
Dans un établissement local : Renseignez-vous directement auprès de l’établissement visé.

Les équivalences

Les classes

Les classes sont identiques à celles des écoles françaises.
L’école primaire va du CP au CM2 ; le collège de la 6ème à la 3ème ; le Lycée de la seconde à la Terminale.
Il existe également des filières techniques au Lycée.

Les diplômes

Les diplômes sont également les mêmes qu’en France. Le Baccalauréat sanctionne notamment la fin des études secondaires.

Les études universitaires

Les frais d’inscription, les particularismes locaux, le déroulement d’une année, les organismes d’échange… Tout est fait dans cette rubrique pour faciliter l’intégration des étudiants dans leur nouvel environnement.

Echange

L’Université Gaston Berger de Saint-Louis a signé des accords de coopération avec ces deux établissements d'enseignement supérieur :

  • Université de Nancy II ; accord signé le 22 Février 1991.
  • Université de Lille III Charles-de-Gaulle ; accord signé le 23 Mai 1991.

Arrivés à expiration, l’Université Gaston Berger de Saint-Louis a fait une demande pour que ces accords de coopération soient renouvelés.

D’autres accords de coopération sont actuellement en cours d’exécution concernant d'autres universités :

  • Université de Toulouse - le Mirail ; accord signé le 17/071996.
  • Université Paris 8 ; accord signé par le recteur de l’Université Gaston Berger de Saint-Louis et soumis au Conseil d’administration de l’Université de Paris 8.

Aujourd’hui cet accord entre les deux universités a débouché sur un partenariat afin de mettre place à l’U.G.B. de Saint-Louis une filière de maintenance industrielle.

Les cours de langues

Le français étant la langue officielle du pays, il n’est pas nécessaire de prendre des cours de langue. Toutefois, il existe différents lieux où il est possible d’apprendre le Wolof.

La méthode Assimil

Parfaitement adaptée aux futurs expatriés, la méthode Assimil offre une étude souple et décontractée de la langue de votre destination.

Spécialiste de l’apprentissage autodidacte des langues depuis plus de 70 ans, Assimil propose aujourd’hui un catalogue de quelque soixante langues étrangères et régionales, réparties dans les collections suivantes :

  • Sans peine (débutants, faux débutants)
  • Perfectionnement
  • Affaires
  • Évasion (guides de conversation)
  • Jeunesse (initiation par la chanson)
  • Multimédia (CD-Rom, on-line, off-line)

Nos cours sont basés sur le principe de l’ « assimilation intuitive » que vous allez découvrir sur notre site Internet.
Grâce à ce principe éprouvé qui fait le succès de la méthode Assimil depuis tant d’années, vous pourrez, en quelques mois, maîtriser la langue de votre choix.

Retrouvez la méthode Wolof sur www.assimil.com

Les aides financières :

La démarche est simple. Déposez votre demande auprès du consulat de votre lieu de résidence et… patientez ! Votre dossier est ensuite examiné par une commission locale qui transmet ses propositions au service des bourses scolaires de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger. La décision finale est prise par la commission nationale.

Les possibilités d’aides sont nombreuses. Les bourses traditionnelles peuvent être délivrées dans les conditions où l’enseignement est suivi dans une école française dont le programme est reconnu par le ministère français de l’Education nationale.

Quant aux études supérieures, la possibilité de bénéficier de bourses françaises ne peut résulter que d’un échange universitaire. Il faut également se renseigner auprès des acteurs locaux disposant généralement de programmes particuliers. Les conseils généraux et régionaux disposent également de fonds d’aide à la mobilité des jeunes.

Il existe enfin des fondations privées offrant quelques bourses annuelles, selon les projets présentés. En voici quelques-unes : Association française des femmes diplômées de l’étranger, Fondation Fyssen, Fondation Rotary International, Fondation Albert 1er de Monaco, Fondation Cetelem, Fondation Marcel Bleustein-Blanchet… Renseignez-vous et tentez votre chance !

  • Association française des femmes diplômées des universités :
    4, rue de Chevreuse
    75006 Paris
    Tél. et fax. : 01 43 20 01 32 (Mme GONDARD)
  • Fondation Fyssen :
    194, rue de Rivoli
    75001 Paris
    Tél. : 01 42 97 53 16 - Fax. : 01 42 60 17 95
    www.fondation-fyssen.org
  • Rotary international - District 1660 :
    40, bd Émile-Augier
    75116 Paris
    Tél. : 01 45 03 26 20
    www.rotary.org
  • Fondation Cetelem " Eduquer pour entreprendre " :
    10 rue Blanqui
    93 406 Saint-Ouen Cedex
    Tél. : 01 46 04 17 31 ou 01 49 48 86 14
  • Fondation Marcel Bleustein-Blanchet :
    60 avenue Victor Hugo
    75116 Paris
    Tél. : 01 45 01 29 28 - Fax : 01 45 00 92 61

Le permis de conduire

Il est possible de conduire un an avec le permis de conduire international délivré en France. Passé ce délai, il faut obtenir un permis local.
L'assurance automobile est obligatoire (voir les sociétés d'assurances).
Les papiers suivants sont exigés par la police de la route lors des vérifications :

  • permis de conduire, international ou français.
  • attestation d'assurance (feuillet jaune, renouvelable chaque année),
  • carte grise du véhicule ou feuillet provisoire,
  • talon de vignette (renouvelable chaque année),
  • visite technique pour les véhicules de plus de 3 ans (renouvelable chaque année),
  • feuillet d'admission temporaire pour les véhicules en transit temporaire (renouvelable chaque année),

CONSEILS

Faites authentifier au commissariat de police une photocopie de tous les papiers relatifs à votre automobile. Les originaux pourront être conservés à la maison. Il est préférable de posséder une voiture personnelle pendant votre séjour de coopérant au Sénégal. La procédure à suivre pour acheter un véhicule est complexe, avec un minimum de quatre semaines d'attente en général.

Téléphonie

L'abonnement est assuré par la Société nationale de télécommunications (Sonatel). Il existe plusieurs succursales de Sonatel à Dakar, ainsi que des télécentres dans de nombreux quartiers de la ville où vous pourrez effectuer des appels internationaux, envoyer ou recevoir des fax ou des télex.
Pour vous abonner, présentez-vous à l'Agence commerciale des télécommunications de la Médina, av. Malick Sy X Blaise Diagne Vous devrez remplir un formulaire de demande. Les frais d'installation du téléphone sont de l'ordre de 45 000 F CFA.

Vérifiez avec les services compétents que le numéro que l'on vous propose ne fait pas l'objet d'un contentieux. Très souvent la Sonatel refuse de rétablir immédiatement une ligne quand le précédent locataire ou le propriétaire n'a pas payé ses factures. L'attente peut durer des mois, voire des années. Le choix est alors de déménager ou de s'armer de patience.

Sonatel Médina :

  • avenue Malick Sy X Blaise Diagne. Tél. : 821 99 14
  • Télécentre République, bld de la République. Tél. : 839 21 00

Abonnements

L’eau et l’électricité :

La Sénégalaise des eaux (SDE) et la Société nationale d'électricité (SENELEC) assurent la distribution de l'eau et de l'électricité. Elles ont toutes deux des bureaux dans plusieurs quartiers de la capitale.

La Société nationale d'Électricité (SENELEC) :
28, rue Vincens. Tél. : 839 30 00

La Sénégalaise des Eaux (SDE) Centre technique de Hann - Service de dépannage Assainissement (égouts) :
Tél. : 839 37 37, ou 824 71 01, ou 835 10 68, ou 835 78 04

Comment faire pour s'abonner à l'eau et à l'électricité ?
- Pour toute demande d'abonnement à l'eau, il faut vous présenter à un bureau de la SDE muni du quitus de l'occupant précédent (l'attestation, délivrée par la SDE, montrant qu'il n'a pas d'arriérés), d'une caution de 8 761 F CFA, de deux timbres fiscaux (4 000 F CFA) et du contrat de location.
Les factures se règlent tous les deux mois.

CONSEILS

Vérifier toujours que les factures du précédent locataire ont été payées.

- Pour toute demande d'abonnement à l'électricité, il faut se présenter à la SENELEC avec le numéro du compteur et un permis de séjour, ou une carte consulaire.
Vous devrez remplir un formulaire de demande d'abonnement et indiquer le nombre d'appareils électriques que vous serez amené à utiliser. Les frais d'abonnement, et du Kwh, dépendent de la puissance installée. Ils sont de 17 000 F CFA minimum (pour un frigo, 10 ampoules, un téléviseur et un ventilateur). Une partie des frais vous sont remboursés quand vous déménagerez.

CONSEILS

Veillez à payer vos factures dans les délais requis, sinon vous connaîtrez les désagréments de la coupure d'eau ou d'électricité.Il est aussi fortement recommandé de bien conserver tous les reçus en cas de litige.

Le gaz :

Vous pourrez vous procurer des bouteilles de gaz dans les stations service, magasins d'alimentation, grandes surfaces, et petits commerces.
La bouteille de 12 kg coûte 5 500 F CFA (+ caution), celle de 6 kg 1 500 F CFA, et celle de 3 kg 700 F CFA.

CONSEILS

Vérifiez que la bouteille ne présente pas de fuites! Redoublez de précautions lors de son transport.

La poste

Le courrier aérien est généralement bien distribué. Entre Dakar et Paris, il met une semaine en moyenne. Il y plusieurs bureaux de poste à Dakar, leurs guichets sont ouverts de 8h à 13h30 et de 14h30 à 16h, du lundi au jeudi, et le vendredi de 8h à 12h et de 15h à 17h.

Pour obtenir une boite postale, adressez une demande écrite au receveur du bureau de poste de votre choix. L’abonnement vous coûtera 6 600 FCFA par an, et vous y aurez également accès en dehors des heures d’ouverture de la poste.

Les colis postaux : Dès que vous avez reçu un avis de réception, vous devez vous présenter au guichet muni d’une pièce d’identité. Une taxe de 1 000 FCFA vous sera demandée lors de la réception. Suivant la nature du colis, vous pourrez payer des frais supplémentaires.

Medias

La télévision :

Il n’existe qu’une seule chaîne de télévision sénégalaise : la Radiodiffusion Télévision sénégalaise (RTS). Ses programmes sont émis en langues française, anglaise, wolof et dans d’autres langues nationales. www.rts.sn

Homeview, le portail mutimédia du Sénégal, avec actualités, radio live, sorties : www.homeviewsenegal.sn

On peut également recevoir, via une parabole, TV5 et ses programmes des chaînes francophones, ou ARTE et France 5. Canal+ Horizon (filiale africaine de Canal+) est disponible avec un abonnement.
Possibilité de recevoir des chaînes étrangères (TV5, France 2, Euronews, RTL9, Planète, BBC, etc) via le réseau MMDS.

La radio :

Les radios sont nombreuses au Sénégal, et à Dakar en particulier. Les plus célèbres sont :

  • Africa n°1 sur 102 FM, www.africa1.com
  • Diamono, sur 100.8 FM
  • Energie FM, sur 106.1 FM
  • RFI, sur 92 FM
  • Sud FM sur 98.5 FM, et antennes régionales à Saint-Louis (93.2), Kaolack (94.6), Louga (93.2), etc.
  • Fagarou FM, la radio des enfants sur 98.2 FM
  • RTS, la radio des enfants sur 98.2 FM
  • Nostalgie avec deux stations : Dakar FM, et FM 94.5 en régions.

La presse :

Comme dans la plupart des pays africains, la presse écrite foisonne au Sénégal. Voici quelques uns de titres les plus lus :

  • Wal Fadjri-l’Aurore, mensuel à sa création, puis hebdomadaire, il est désormais l’un des plus grands quotidiens indépendants de la capitale. Version en ligne : www.walf.sn
  • Sud Quotidien, né en 1993 du succès de Sud Hebdo, qu’il remplace. Il est le journal le plus vendu du pays. www.sudonline.sn
  • Le Soleil, le plus populaire. Son nom vient de Léopold Sédar Senghor, alors président de la République du Sénégal. Version en ligne lancée en 1998 : www.lesoleil.sn
  • Le Quotidien. www.lequotidien.sn
  • Le Populaire.
  • Le Matin

Parmi les hebdomadaires, on retrouve les journaux généralistes, tels que La Vérité, ou Le Terminal. Mais le plus lu à Dakar reste Le Témoin, spécialisé dans les faits de société et l’investigation.
Il existe aussi une publication sportive : l’hebdo L’équipe sénégalaise.
Un journal satirique est édité sous le titre évocateur Le Cafard libéré, copie africaine du "Canard enchaîné" français.

Internet

Système de mesures

Les systèmes de mesure sont identiques à celles de la France depuis que le Sénégal a adopté le système métrique. Ainsi, vous ne perdrez pas vos repères pour mesurer les longueurs (mètres), les capacités (litre), les températures (degré Celsius) et les poids (kilo).

Les tailles de vêtements et les pointures de chaussures sont également les mêmes qu’en France.