Sénégal : Vie culturelle

L’alimentation

La nourriture : Les spécialités culinaires sénégalaises sont élaborées à partir d’aliments tels que riz, poisson, patates douces, manioc, chou, piments, poulet, etc.
Les fruis les plus courants sont les papayes et les bananes.

Voici quelques spécialités :

  • Couscous de mil ou sorgho
  • Riz au poisson et légumes
  • Crabes et mulets farcis
  • Méchoui de mouton
  • Brochettes, langoustes et poissons grillés
  • Huîtres de palétuviers cuites au feu de bois
  • Poisson farci à la St-Louisienne
  • Beignets à la noix de coco
  • Gâteaux au miel

Les boissons : Jus de fruit : mangue, goyave, corrosol
Infusions de bissap : variété de fleurs rouges au goût acidulé
Décoctions de gingembre, menthe, muscade, tamarin (dakhar), bouye (fruit du baobab), ditakh (fruit vert), vin de palme (alcool provenant des palmiers).

Bière de mil et d’hydromel
Bière Flag ou Gazelle
Thé à la menthe

Pensez donc toujours à vous munir de petites monnaies.

Le shopping :
Faire du shopping au Sénégal c’est avant tout faire les marchés. En voici une liste non exhaustive :

  • Marché Sandaga : le plus classique des marchés sénégalais, au croisement de l’avenue Lamine Gueye et de l’avenue Emile Badiane. Un grand bâtiment de style néo-soudanais abrite, sur deux étages, tous les produits alimentaires (légumes, viande, poisson). L’avenue Emile Badiane est bordée de kiosques proposant des appareils électriques (hi-fi, télévision, vidéo, etc). Dans les rues voisines, on trouve beaucoup de boutiques de tissus, vendus à la pièce ou assemblés en sacs, des vêtements, etc.
  • Marché Kermel : le plus touristique, situé au cœur du vieux Dakar, entre l’avenue Sarrault et le port. Dans une belle bâtisse de 1860, ravagée par un incendie en 1994 puis reconstruite en 1997, on trouve tous les produits alimentaires européens. Aux alentours, des vendeuses de fleurs circulent chargées de bouquets, à coté de boutiques d’artisanat (vannerie, sculpture sur bois, maroquinerie, etc), de boucheries et autres épiceries.
  • Marché de la gare : le plus typique. Vous y trouverez de multiples préparations d’encens (le célèbre tiouraye), des perles, des colliers, ou des terres cuites.
  • Marché Tilène : le plus authentique, situé avenue de Blaise Diagne, dans le vieux quartier de la Médina. A l’extérieur, des étals de fruits et légumes. A l’intérieur, tous les produits de consommation africaine : alimentation, épices, bijoux, livres, tissus, friperies, ustensiles de cuisine, etc.

Votre panier souvenir du retour :

Le panier retour type à rapporter du Sénégal sera composé d’artisanat local tel que des statuettes et des petites sculptures sur bois, ou des tissus d’ameublement. Pensez aussi aux épices qui se conservent bien.

Les comportements

  • Les salutations sont extrêmement importantes. Au Sénégal, il est habituel de dire bonjour, tout le temps et à tout le monde, même si cette personne nous est inconnue et qu’on ne la reverra pas. Ne pas hésiter également à s’enquérir de la famille. Le "Salamaleikum" est de bon ton. Répondez alors "Aleikum Salam". Terminez votre conversation par un "Alhamdoulilahi" (grâce à Dieu).
  • La tenue vestimentaire : évitez de montrer vos jambes, pour les femmes aussi bien que pour les hommes, très mal vu des musulmans. Shorts et jupes sont donc à proscrire pour une meilleure intégration. Vous pourrez par contre allaiter votre enfant au vu et sus de tous, cela ne choquera personne.
  • Le repas se prend accroupi, par terre, ou assis sur un petit tabouret, dans un plat commun, et souvent avec les mains. Déchaussez-vous avant de marcher sur la natte et lavez vous les mains. N’utilisez que la droite, la gauche étant réservé à d’autres usages.
  • Avant de commencer le repas, attendez que le maître, ou la maîtresse, de maison ait prononcé le "Bismilahi". On ne boit qu’une fois le plat principal consommé. Pour son hôte, la maîtresse de maison enlèvera les arêtes de poisson et réservera les meilleurs morceaux. N’en soyez pas gêné.
  • La cérémonie du thé est très importante : si vous acceptez le premier thé, vous devrez poursuivre jusqu’au troisième, le plus sucré. Prévoyez alors une heure ou deux.
  • Le marchandage : l’objectif n’est pas de faire baisser le prix, mais il s’agit avant tout d’un échange. Prenez votre temps, parlez d’autres sujets, exclamez-vous bien fort. Plus longue sera la discussion, plus vous obtiendrez l’estime de votre interlocuteur !

Associations et bénévolats

Les organismes français à l’étranger, susceptibles de vous assister lors de votre arrivée, sont nombreux. FE dresse une liste non-exhaustive de ces associations et vous décrit aussi les démarches à effectuer pour rejoindre une organisation de bénévolat.

a. Santé

  • APIS : à travers de nombreuses campagnes de dépistage et des traitements, l’APIS tente depuis dix ans de faire reculer la bilharzie, un parasite présent dans l’eau, surtout chez les enfants, population la plus touchée. Site expliquant le parasite, les missions de l’APIS.
  • Solidarité médicale Bourbonnais-Sénégal : longue expérience de cette association spécialisée dans le domaine de l’action médicale. Site présentant les actions déjà menées, les projets, les buts, les besoins des populations locales. Chênes et Baobabs
  • Médecine Développement Solidarité (MDS) : objectifs, moyens humains et financiers, actions menées dans le village de Toubacouta. MDS
  • Les anciens et les amis de Casamance : association très dynamique avec de nombreux bénévoles. Depuis dix ans, une soixantaine de Renault 4L ont traversé le désert pour atteindre la province de Casamance et ainsi équiper des dispensaires ou des hôpitaux.
  • Natangue : association humanitaire investit dans le secteur des maternités au Sénégal. Grande activité en Casamance, une région souvent délaissée.

b. Social

  • Centre d’accueil de la petite enfance "Niaouless Diatta" : situé à Kabrousse (Casamance), ce centre a été créé par une association lilloise. Le site présente les projets, le village, l’association et le centre lui-même.
  • Les amis de Baback : association venue en aide à ce village de la brousse sénégalaise. Le site expose leurs projets, notamment l’apprentissage du maraîchage aux jeunes, la création d’un château d’eau de 100m³, etc.
  • Les villageois de N’Dêm : ce village est situé dans la zone sahélienne du Sénégal, une région défavorisée par la sécheresse. Un vaste projet de développement tente d’enrayer l’exode rural de ces contrées, avec des volets aussi bien éducatifs que sanitaires, une tentative de reboisement et d’hydro agriculture.
  • Juddu : association belge s’investissant dans le domaine éducatif (suivi, financement) et l’aide à la scolarisation.

c. Culture

  • Association Malicounda pour l’intérêt du Sénégal (AMIS) : organisation de manifestations culturelles (expositions, soirées à thème), voyages au Sénégal pour mieux faire connaître le pays aux membres de l’association, conférences dans les écoles afin d’expliquer le mode de vie des Africains.
  • ASC Kamayan : Regroupement d’associations culturelles et sportives basée sur trois villages (Hassouka, Cagnao et Kafone). Leurs objectifs sont de promouvoir la culture locale, développer la pratique du sport, améliorer les conditions de vie des habitants, assurer l’animation des villages, et œuvrer à leur essor économique.
  • Partenariat Lille–Saint-Louis du Sénégal : association de développement agissant dans le cadre de la coopération décentralisée entre Lille, le département du Nord, la région Nord-Pas-de-Calais et Saint-Louis et ses environs.

Loisirs

a. Bases de loisirs

On peut pratiquer tous les sports au Sénégal, à l’exception du ski. Sachez cependant que ces activités présentées sont accessibles moyennant certains sommes. Ne comptez pas y trouver la population locale, vous risquez plus d’y croiser de nombreux expatriés.

  • Centre de sports et de loisirs Olympique Club, studio 6, impasse Building Maginot, corniche ouest. Tél. : 821 82 32 / 822 05 05
  • Equitation : Cercle de l’étrier, plage de Hann, tél : 832 52 63, ou Cercle hippique sportif, 16km route de Rufisque, tél. : 834 01 33. port de la bombe et du casque obligatoire.
  • Golf : 9 trous à l’hôtel Méridien, pointe des Almadies. Tél. : 820 15 15 / 820 21 22. Parcours constitué sur un terrain sablonneux, mais les pelouses restent bonnes grâce à un arrosage régulier. 18 trous au Golf Club, route de Cambérène. Tél : 822 40 09. Egalement 18 trous au Golf Club de Saly, Saly Portudal.
  • Sports aquatiques : Activités nautiques au Cercle de la voile à Hann, tél : 32 11 52, ou au Centre Pehoa à Ngor, tél : 820 03 64.Plongée sous-marine au Nautilus de la plage de Ngor, tél : 637 14 22. Piscines dans la plupart des hôtels.
  • Tennis : Sporting Club, boulevard Roosevelt, tél : 821 03 79. Olympique Club, tél : 825 21 98, ou au Club américain, tél : 825 29 08. Courts de tennis dans la majorité des grands hôtels.
  • Parcours sportif : corniche ouest, près de l’université de Dakar. Possibilité de faire du jogging, des haltères, ou de la gymnastique collective.
  • Plages : éviter celles ne comportant pas le panneau "baignade autorisée", surtout le long des corniches est et ouest du Plateau. Pour des raisons de pollution (déchets des usines textiles et de traitement de poissons), nous vous déconseillons les plages de la baie de Hann. Vous pouvez vous baigner tranquillement aux alentours des Almadies et de Ngor.
  • Les amateurs de sport de glisse trouveront leur bonheur près du Méridien Président, sur la plage dite des surfeurs. Sur la grande cote, en direction de Saint-Louis, de plus belles plages sont à découvrir, mais beaucoup plus dangereuses en raison des courants et des sables mouvants.

b. Sorties

Le Sénégal est un pays où l’on aime faire la fête. Il ne manque pas de lieux pour sortir et profiter des douces nuits dakaroises.

Discothèques et bars dansants

  • Le Casino du Cap-Vert : route de Ngor, tél : 820 09 74 / 820 04 80
  • Play Club : à l’hôtel Afifa, tél : 822 17 24
  • Métropolis : avenue de la République, tél : 821 04 72
  • Thiossane Night Club : Sicap rue 10, tél : 824 33 15 / 824 60 46
  • Casino Terrou-Bi : route de la corniche ouest, tél : 822 06 99
  • Le Mandigo : à l’hôtel Téranga, tél : 823 10 44 / 820 80 13
  • Le Montmartre : café-theatre jazz, avenue Sarraut, tél : 822 49 70

Cinémas

  • Le Paris : place de l’indépendance
  • Le Plaza : avenue Georges Pompidou, tél : 821 18 21
  • Centre Culturel Français : 9, rue Joseph Gomis

Théâtres

  • Théâtre national Daniel Sorano : 45, Bd de la République, tél : 822 17 15

Les jours fériés

  • Janvier : le 1er, Nouvel An. le 28, Fête de la Démocratie
  • Avril : le 4, Fête de l’Indépendance. Pâques
  • Mai : le 1er, Fête du Travail Ascension
  • Juin : Pentecôte le 26 juin, commémoration de la naissance du prophète Mohamed
  • Août : le 15, Assomption
  • Décembre : le 25, Noël

D’autres fêtes nationales sont également célébrées selon le calendrier lunaire : Korité (fin du ramadan), Tabaski (= Aïd-el-Kebir, commémoration du sacrifice d’Abraham), Tamxarit (Nouvel an musulman), Maouloud (commémoration de la naissance du prophète Mohammed).