Sénégal : Argent et fiscalité

La banque

Les Sénégalais boudent la carte bancaire. Le pays compte 150 000 détenteurs de cartes bancaires, soit 2% de la population. Lors de votre arrivée au Sénégal, vous pourrez ouvrir un compte "étranger" (convertible). Ce compte vous permettra de transférer des fonds de France.

Attention, si ce compte peut être approvisionné par virement ou par chèque, il ne peut en aucun cas l'être par le dépôt d'argent liquide.

Voici les références des principales banques commerciales sénégalaises et les villes où elles ont une agence :

  • BICIS : Banque internationale pour le commerce et l'industrie au Sénégal, 2 avenue Roume, Dakar - tél : 823 10 33. Egalement à Louga, Mbour, Richard Toll, Rufisque, Saint-Louis et Thiès.
  • Crédit Lyonnais : 17, Bd Pinet Laprade, Dakar - tél : 823 10 08
  • SGBS : Société générale de banque au Sénégal, 19, avenue Roume Dakar - tél : 823 10 60. Egalement à Kaolack, Ziguinchor.

Les transferts de fonds peuvent s'effectuer de plusieurs façons :

  • Les virements internationaux : vous donnez un ordre de virement de votre compte en Belgique sur votre compte au Sénégal. Il faut compter 1 à 2 semaines. Vous pouvez demander que l'ordre de crédit se fasse par télex. Nous vous conseillons de vous renseigner auprès de votre organisme bancaire français et de demander quelle est la banque correspondante au Sénégal. Toute personne qui a procuration sur votre compte peut donner ces ordres en France. Ces virements entraînent toutefois des frais bancaires en France et au Sénégal. Le tout aux alentours de 1%.
  • Vous pouvez disposer d'argent en 48 heures, en déposant un eurochèque sur votre compte en banque au Sénégal. Les frais ne sont pas plus élevés que pour les virements internationaux.
  • Il est possible de retirer de l'argent avec une carte VISA à la SGBS et à la BICIS notamment. Le retrait est limité, en principe, à 500 000 F CFA par semaine. Les frais s'élèvent à environ 3%.

Ce n'est donc intéressant que comme « sécurité » et non comme moyen habituel de retrait.

La BNP est représentée par la BICIS, dans presque toutes les villes.
Horaires : du lundi au jeudi : 8h-11h et 14h-16h30, le vendredi : 14h45 -16h30

La Société Générale est représentée par la SGBS, présente à Ziguinchor et Tambacounda.
Horaires : du lundi au jeudi : 8h-11h15 et 14h30-16h30, le vendredi : 8h-11h15 et 15h15-17h.

Le coût de la vie

Estimation du budget moyen mensuel

Le candidat à l'expatriation devra se garder de chercher à apprécier sa situation en convertissant tous les chiffres en euros, ou en tentant de déterminer le pouvoir d'achat en France du montant obtenu. Cette appréciation doit se faire avant tout sur le montant des dépenses dans le pays d'expatriation, qu'elles soient exprimées en monnaie locale ou en euros.

Prix de la vie courante

  • Une baguette de pain : 0, 91 €
  • Un paquet de 20 cigarettes : 3, 05 €
  • Une place de cinéma : Entre 6 et 7,5 €
  • Un ticket de métro, bus, tramway : 1, 52 €
  • Un litre de bière dans un bar : 5, 03 €

La fiscalité

Au Sénégal, le régime de l'impôt sur le revenu est déclaratif. Il incombe au contribuable d'effectuer sa déclaration d'impôt auprès de l'administration fiscale, dans les délais légaux.

Ce système ne s'applique pas aux contribuables ne percevant que des revenus salariaux. Ces derniers sont soumis au régime de la retenue à la source. Les impôts et taxes retenus chaque mois par l'employeur sont libératoires de toute déclaration.

Les personnes touchant des revenus autres que salariaux sont dans l'obligation de souscrire une déclaration annuelle de revenus.

Cette déclaration se fait au moyen d'un formulaire délivré par l'administration, sur laquelle doivent figurer les informations suivantes :

 

  • l'identité complète du contribuable ainsi que son adresse et celle de son employeur ;
  • sa situation de famille au 1er janvier de l'année en cours ;
  • ses enfants à charge au 1er janvier de l'année en cours ;
  • les catégories de revenus perçus ;
  • les charges déductibles du revenu imposable ;
  • les retenues d'impôts supportées.

Ces informations permettent aux services fiscaux de calculer l'impôt sur le revenu dû par le contribuable. Il lui sera notifié par les services du trésor par voie d'avertissement, après émission du rôle d'impôt sur le revenu.