Maroc : Vie quotidienne

La scolarisation

Les démarches d’inscription :

Dans un établissement français à l’étranger : Les délais varient d’un établissement à l’autre. Il est conseillé de vous y prendre le plus tôt possible. Votre demande par écrit, adressée au directeur de l’établissement, doit comporter les éléments suivants :

  • l’âge de votre/vos enfant(s)
  • la classe souhaitée
  • la date prévue pour le début de la scolarisation
  • la classe et l’établissement fréquentés précédemment. Pour de plus amples informations, référez-vous à l’agence pour l’enseignement français à l’étranger (AEFE)www.aefe.diplomatie.fr Si votre enfant a besoin de cours complémentaires, référez-vous au CNED.

Dans un établissement local : Renseignez-vous directement auprès de l’établissement visé.

Les équivalences : L’éducation de vos enfants est au centre de vos préoccupations. On le comprend aisément. Il peut même arriver que cette question influe directement sur votre décision de partir. A l’étranger, comme en France, des solutions adaptées à votre situation existent. La densité du réseau scolaire français à l’étranger ou le Centre National d’Enseignement à Distance (CNED) peuvent permettre à vos enfants de suivre une scolarité, hors frontières, dans de très bonnes conditions.

Les classes :

France

Maroc

Classe

Age

Classe

Age

Ecole Maternelle

3 - 6

Ecole maternelle

3 - 6

Ecole primaire

6 - 11

Ecole primaire

6 - 11

Collège

11 - 15

Collège

11 - 15

Lycée

15 - 18

Lycée

15 - 18

Les diplômes :

Les diplômes marocains sont tout à fait semblables aux diplômes français pour les études supérieures. Trois cycles se succèdent sanctionnés par un deug, une licence, une maîtrise, auxquels peuvent s’ajouter un DEA, DESS ou un doctorat. Pour connaître l’équivalence de vos diplômes, renseignez-vous auprès de la Division de la Réglementation et des Equivalences de Diplômes.

 


ATTENTION !!!

Comme dans la plupart des pays nord-africains, le niveau des connaissances en fin d’étude secondaire est plus élevé que dans les pays occidentaux.


 

Les études universitaires :

Les frais d’inscription, les particularismes locaux, le déroulement d’une année, les organismes d’échange… Tout est fait dans cette rubrique pour faciliter l’intégration des étudiants dans leur nouvel environnement. Inscription : Les étudiants étrangers doivent posséder un diplôme équivalent au baccalauréat marocain et connaître les langues d’enseignement utilisées autrement dit, l’arabe et le français. Pour toute demande d’inscription, l’autorisation du Ministère de l’Education Nationale doit être jointe.

Echange :

Les universités marocaines ont signé des accords d’échange avec des universités étrangères en majorité européennes, mais aussi arabes et nord-américaines. Renseignez-vous directement auprès de l’université convoitée.

 

Il est possible de suivre un cursus totalement en arabe, français ou anglais. Renseignez vous auprès de votre université d’accueil.

 

Les cours de langues :

Aussi bien en France que dans le pays d’accueil, une liste d’organismes proposant des cours réputés sérieux dans plusieurs langues. Les tarifs, les horaires et le déroulement des cours pour surmonter la barrière de la langue le plus vite possible.

Cours d’arabe :

La Mosquée de Paris dispense des cours de langue arabe destinés aux adultes, toutes origines confondues, à raison de deux jours par semaine, de18h30 à 20h00. Les frais de scolarité s’élèvent à 90 € par trimestre. Consultez le site www.webarabic.com. Il dispose d’une rubrique « petites annonces du monde arabe » qui propose, entre autres, des cours particuliers en langue arabe. Au Maroc, certaines universités proposent des cours de langue arabe pour les étrangers. Renseignez-vous une fois sur place sur les opportunités et les tarifs.

 

Pour baigner dans la culture marocaine avant de vous rendre au royaume du Maroc, visitez l’IMA (Institut du monde arabe) à Paris. 

 

La méthode Assimil : Parfaitement adaptée aux futurs expatriés, la méthode Assimil offre une étude souple et décontractée de la langue de votre destination. Spécialiste de l’apprentissage autodidacte des langues depuis plus de 70 ans, Assimil propose aujourd’hui un catalogue de quelque soixante langues étrangères et régionales, réparties dans les collections suivantes :

  • Sans peine (débutants, faux débutants)
  • Perfectionnement
  • Affaires
  • Évasion (guides de conversation)
  • Jeunesse (initiation par la chanson)
  • Multimédia (CD-Rom, on-line, off-line)

Nos cours sont basés sur le principe de l’ « assimilation intuitive » que vous allez découvrir sur notre site Internet. Grâce à ce principe éprouvé qui fait le succès de la méthode Assimil depuis tant d’années, vous pourrez, en quelques mois, maîtriser la langue de votre choix.

Retrouvez la méthode Arabe Marocain sur www.assimil.com

Les aides financières :

 

La démarche est simple. Déposez votre demande auprès du consulat de votre lieu de résidence et… patientez ! Votre dossier est ensuite examiné par une commission locale qui transmet ses propositions au service des bourses scolaires de l’Agence pour l’Enseignement Français à l’Etranger. La décision finale est prise par la commission nationale. 

 

Pour en savoir plus sur les aides financières accordées aux étudiants français désireux de s’installer à l’étranger, renseignez-vous auprès du ministère de l’Education nationale. Si vous étiez boursier en France via le CROUS, sachez que ces aides financières ne sont pas transférables à l’étranger. Ainsi, il faudra effectuer une demande différente. Plusieurs possibilités s’offrent à vous. N’hésitez pas à multiplier les demandes. C’est le meilleur moyen d’obtenir gain de cause. L'AEFE (Agence pour l'enseignement français à l'étranger) accorde des bourses scolaires. Elles sont soumises à condition.

Il faut :

  • être de nationalité française
  • justifier de ressources financières insuffisantes pour la prise en charge les frais de scolarité
  • que l'établissement scolaire fréquenté soit reconnu par le ministère français de l'Éducation nationale, sauf dérogation exceptionnelle
  • résider dans le pays où se situe l'établissement scolaire
  • être immatriculé au consulat dans l'année civile.
  •  
Multipliez les demandes : auprès du consulat de votre pays d’accueil, de l’AEFE, de l’université choisie et même des organisations internationales. Certaines proposent des bourses.

Le permis de conduire

Il est possible de conduire un an avec le permis de conduire international délivré en France. Passé ce délai, il faut obtenir un permis local. Pour tout séjour inférieur à trois mois, votre permis national vous suffit. Si vous séjournez entre trois mois et un an à l’étranger, vous devrez vous procurer un permis international. Pour tout séjour supérieur à un an, vous devrez obligatoirement posséder un permis local. Dans un délai de trois mois, le consulat de votre pays d’accueil effectuera cette transformation. Attention, au delà de cette période, il vous faudra repasser votre permis. Certains pays conditionnent l’obtention du permis local au passage d’un examen. 

Le permis de conduire français est valable sur le territoire marocain pour un séjour n'excédant pas un an. Les résidants français au Maroc doivent faire authentifier leur permis de conduire français auprès du Service des Mines.

Si vous désirez apporter votre véhicule directement de France, sachez qu’il faut l’immatriculer dans un délai d’un mois suivant votre arrivée sur le territoire marocain. Le dédouanement des véhicules automobiles acquis à l'étranger par des résidants au Maroc (nationaux ou étrangers) est effectué obligatoirement au bureau des douanes d'entrée.

Vous devez vous munir des pièces suivantes :

  • carte grise du véhicule
  • pièce d’identité
  • facture d’achat originale pour les véhicules ayant trois mois d’âge ou moins
  • procuration dûment légalisée par les autorités compétentes à l’étranger, délivrée par le précédent propriétaire du véhicule, habilitant le requerrant au dédouanement du véhicule.

Avant de vous rendre au Maroc, munissez-vous d'une carte verte délivrée par votre assurance française, qui vous évitera le paiement d'une assurance frontière à votre débarquement et vous permettra de circuler en attendant de souscrire une assurance locale. Vous devez contracter une assurance marocaine pour votre véhicule automobile dès que vous êtes domiciliés au Maroc. Les prix sont sensiblement identiques à ceux des assureurs français.

Téléphonie

  • Si vous appelez la France depuis le Maroc, composez le 00 33 suivi du numéro de votre correspondant sans le 0 initial.
  • Si vous appelez le Maroc depuis la France, composez le 00 212 suivi de l’indicatif de la ville (37 pour Rabat) et du numéro de votre correspondant.

Indicatifs téléphoniques des principales villesi :

  • Agadir : 48
  • Casablanca : 22
  • El Jadida : 23
  • Fès : 55
  • Marrakech : 44
  • Meknès : 55
  • Oujda : 56
  • Tanger 39
  • Tétouan : 39

Numéros d’appel d’urgence :

  • Police secours (en ville) : 19
  • Gendarmerie Royale (hors agglomérations) : 177
  • Pompiers : 15

Au Maroc, l’opérateur Maroc-Télécom détient le monopole. L’abonnement mensuel est de 70 MAD hors taxes (6,68 €). L’ouverture d’une ligne coûte 500 MAD hors taxes (environ 48 €). L’installation d’une deuxième ligne est gratuite.

Le pays dispose d’une bonne infrastructure de télécommunication. Le coût d’une communication locale est de 0,10 € toutes les 3 minutes. Le coût d’un appel téléphonique de la France vers le Maroc est de 0,55 € en heures pleines et 0,46 € en tarif réduit.

Si vous avez un téléphone mobile, il est préférable de résilier votre abonnement car les offres internationales sont souvent inintéressantes. Il vaut mieux choisir un opérateur marocain de téléphonie mobile, d’autant que ces dernières années, le marché s’est beaucoup développé au Maghreb. Le nombre d’abonnés au service GSM a dépassé celui des téléphones fixes ! Les principaux opérateurs sont Maroc-Telecom et Meditel.

Il y a très peu de cabines téléphoniques dans les rues et pour cause ! Vous trouverez à tous les coins de rues des « télé-boutiques ». Ce système consiste à prépayer auprès du vendeur des minutes de communications. Ces lieux sont très fréquentés et donc particulièrement bruyants ! De plus, les files d’attente peuvent être longues !

Abonnements

L’électricité :

Le voltage électrique au Maroc est de 220 volts dans presque toutes les villes. Toutefois, on trouve encore quelques prises de 110 Volts. Les prises électriques diffèrent légèrement des celles utilisées en France. Cela dit, elles sont généralement compatibles avec les appareils électroménagers français. L’ONE (Office national de l’électricité) est la première compagnie du pays. C’est un établissement public à caractère industriel et commercial. L'ONE assure la distribution de l'énergie électrique dans l'ensemble du Royaume, sauf dans quelques villes où opèrent des distributeurs. Il s'agit des villes de Casablanca, Rabat-Salé, Kenitra, Fès, Meknès, Larache, Tanger, Tétouan, Al Jadida, Safi et Marrakech. Les tarifs appliqués par l’ONE sont fixés par arrêté ministériel.

Le gaz :

Il n’existe pas de compagnie nationale du gaz et pour cause ! Aucun logement n’est équipé du gaz de ville. En effet, eu égard au climat, peu de logement sont chauffés. Seules les nouvelles constructions disposent du chauffage électrique ou du chauffage central. Pas question pour autant de renoncer à votre gazinière. Pour ce faire, il reste la solution des bouteilles de gaz individuelles dont le prix varie autour de 9,75 €.

L'eau :

L'Office National de l'Eau Potable (ONEP) s'occupe de la production et de la distribution de l'eau dans les centres d'intervention. Il assure aussi, totalement ou partiellement, la production d'eau pour le compte des régies distributrices, des municipalités et des communes rurales.

Le ramassage des ordures :

Le Maroc ne dispose pas d’un système de ramassage des ordures très au point. L’écosystème est menacé dans les zones rurales et les villes souffrent également de ce problème. Le problème du ramassage des ordures solides et de l’évacuation des ordures liquides nuisent immédiatement au citoyen.

Pour doter le Maroc d'un cadre juridique et institutionnel, l'action du ministère de l'Environnement porte depuis 1995 sur l'élaboration d'un projet de loi sur la protection et la mise en valeur de l'environnement pour tracer un cadre global de l'action juridique en matière d'environnement. Aujourd’hui, le Maroc semble se soucier davantage de son environnement.

 

Disposez vos poubelles devant votre porte et attendez que les services municipaux viennent les enlevez !

La poste

La poste du Maroc, Barid Al-Maghrib, dispose d’un réseau de 1 600 points de vente et 205 bureaux de poste dotés de terminaux CCP. Un timbre classique (envoi de moins de 20g) coûte 5,50 MAD (0,53 €.) Elle assure plus de 1500 tournées de courrier par jour. Voici les principaux codes postaux :

 

Ville

Code

 

Ville

Code

Rabat

10 000

 

Ouarzazate

45 000

salé

11 000

 

Safi

46 000

Témara

12 000

 

Meknès

50 000

Ben Slimane

13 000

 

Errachidia

52 000

Kénitra

14 000

 

Efrane

53 000

Khémisset

15 000

 

Khénifra

54 000

Sidi Kacem

16 000

 

Oujda

60 000

Casablanca

20 000

 

Figuig

61 000

Mohammédia

20 650

 

Nador

62 000

Azilal

22 000

 

Laâyoune

70 000

Béni mellal

23 000

 

Boujdour

71 000

El jadida

24 000

 

Es Semara

72 000

Khouribga

25 000

 

Dakhla

73 000

Settat

26 000

 

Agadir

80 000

Fès

30 000

 

Guelmim

81 000

Sefrou

31 000

 

Tan Tan

82 000

Al Hoceima

32 000

 

Taroudannt

83 000

Boulemane

33 000

 

Tata

84 000

Taounate

34 000

 

Tiznit

85 000

Taza

35 000

 

Tanger

90 000

Marrakech

40 000

 

Chefchaouen

91 000

Chichaoua

41 000

 

Larache

92 000

Al kelaa des Sraghna

43 000

 

Tétouan

93 000

Essaouirra

44 000

 

 

 

 


ATTENTION !!!

Pour faire suivre votre courrier de France vers le Maroc, adressez-vous aux services postaux français avant votre départ !


Médias

La télévision : Vous aurez accès à TV5 Afrique mais également à toutes les télévisions francophones par satellites. Les télévisions marocaines, 2M et RTM proposent aussi des programmes francophones. La radio : RFI (Radio France Internationale) est accessible au Maroc. RFI en diffusion directe par satellite :
  • Intelsat 803, 21,5° Ouest, RFI 1 Afrique 24h/24 sur 6,4 MHz en sous-porteuse audio de RFI, fréquence3,724 GHz
  • Intelsat 705, 18° Ouest RFI 1 Monde, 1h arabe au sein du bouquet numérique ORBIT
  • Intelsat 803, 21,5° Ouest RFI Musique au sein du bouquet numérique francophone vers l'Afrique avec MCM Africa.

La presse : Il est possible de trouver la plus grande partie des journaux français dans presque tous les kiosques des grandes villes. Vous trouverez facilement Le Monde et Le Figaro dans les grandes villes comme Casa et Rabat. Le Matin du Sahara et du Maghreb est le premier quotidien national. Citons également Le Quotidien du Maroc, Libération, L’Indépendant et Aujourd’hui, le Maroc. Tous ces journaux quotidiens sont édités en langue française. La presse hebdomadaire compte également de nombreux titres. Le Temps du Maroc et La Gazette du Maroc sont deux hebdomadaires d’informations générales. La Vie Economique et La Nouvelle Tribune, comme leurs noms l’indiquent, sont des magazines économiques. Internet : Les moteurs de recherches et portails marocains sont :

  • Casanet
  • Orientation
  • Wanadoo
  • Maroc-Export
  • Maroc.net
  • Marweb 

Les principaux cybercafés du pays sont :

  • Acdim CC Rabat
  • Cyberclub à Rabat
  • Café Multimédia04 à Marrakech
  • Le Cybernet à Marrakech
  • Net scope à Agadir.

Système de mesures :

Les systèmes de mesure sont les mêmes qu’en France depuis que le Maroc a adopté le système métrique. Ainsi, vous ne perdrez pas vos repères pour mesurer des longueurs (mètres), des capacités (litre), des températures (degré Celsius) et pour peser (kilo). Les tailles de vêtements et les pointures de chaussures sont également les mêmes qu’en France.