Maroc : Santé et protection sociale

Les soins médicaux

Les soins médicaux publics : Vous trouverez des médecins généralistes et spécialistes sans grandes difficultés, surtout si vous résidez dans une grande ville. A contrario, cela sera plus difficile en milieu rural. Il existe une liste de médecins agréés auprès de consulats. Renseignez-vous directement auprès de ces derniers.

Les médicaments et vaccins

Les pharmacies sont bien approvisionnées. Elles délivrent les médicaments sur ordonnance. Ces derniers peuvent être les mêmes que ceux délivrés en France ou sous forme générique. Il n’existe aucune exigence en matière de vaccination. Outre les vaccins désormais systématiques en France (BCG, Hépatite B), il est recommandé de s’immuniser contre la typhoïde, l’hépatite A, la poliomyélite, le choléra et le tétanos. Les risques d’attraper la malaria augmentent en été. Prévoir des traitements anti-insectes. Vous pouvez contacter le ministère de la Santé marocain pour d’autres informations. Réglementation et précaution : Si vous vous rendez dans une pharmacie, sachez qu’il y a des grandes chances pour que votre interlocuteur parle français. En effet, les pharmaciens font partie de l’élite locale. Toutes les personnes ayant poursuivies des études supérieures parlent français. Vous les repèrerez aussi facilement qu’en France (grande croix verte).

L'organisation du système de protection sociale

La protection sociale n’est pas le point fort du pays ! Les soins de santé ne sont pas couverts par la législation marocaine : les entreprises adhèrent à un organisme privé et le salarié expatrié peut recourir à l’assurance volontaire du régime français. L’adhésion à un régime de retraite complémentaire relève de la même option. Même en tenant compte de la fonction publique, où les agents bénéficient en général d'un régime spécial, la couverture sociale du secteur structuré de l'économie n'est souvent accordée qu'à une minorité de la population. La France a conclu une convention de sécurité sociale avec le Maroc. Ces accords permettent d’assurer une protection sociale locale aux travailleurs français et à leurs ayants-droit.

Régimes d’assurances:

Maternité :

Le régime marocain ne comporte que des prestations en espèces en cas de maternité. L’aide sanitaire familiale compense, depuis le 1er mai 1980, une partie des frais médicaux engagés par le travailleur lui-même. L’assurée, qui justifie de cinquante-quatre jours de cotisations pendant les dix mois civils d’immatriculation précédant l’arrêt de travail, bénéficie d’indemnités journalières pendant douze semaines, dont six semaines au moins après l’accouchement. Les indemnités journalières sont égales à 100% du salaire moyen, plafonné à 5 000 MAD par mois (476,5 €).

Invalidité :

Si le travailleur relève de la législation marocaine au moment de l’interruption de travail, il aura droit à une pension d’invalidité du régime marocain. Cette pension est accordée à l’assuré âgé de moins de soixante ans qui présente une invalidité présumée permanente. Cette invalidité doit être non couverte par la législation sur les accidents du travail et les maladies professionnelles. L’invalidité doit être constatée par un médecin désigné ou agréé par la Caisse national de sécurité sociale. L’assuré doit être incapable d’assurer une quelconque activité lucrative. Il doit justifier d’au moins 1 080 jours d’assurance dont 108 pendant les douze mois civils qui précèdent le début de l’incapacité de travail suivie d’invalidité.

Le montant de la pension est fonction du nombre de jours d’assurance accomplis par le travailleur et de son salaire mensuel moyen (moyenne des salaires perçus au cours de la dernière ou des cinq dernières années d’activité, au choix du salarié. Entre 1 080 et 3 240 jours, la pension est égale à 50% du salaire mensuel moyen, plafonnée à 5 000 MAD (476,5 €) par mois. Au-delà de 3 240 jours, le taux de la pension est majoré de 1% par période d’assurance de 216 jours sans toutefois dépassée 70%.

En somme, la pension ne peut être inférieur à 50% du salaire et ne peut dépassée 70% de celui-ci. Elle ne peut être inférieur à un minimum fixé de 500 MAD (environ 48 €).

 

Pas de risque sanitaire particulier si ce n'est une fréquence des maladies diarrhéiques (bactériennes et parasitaires) et des hépatites virales. Pour les éviter, laver soigneusement tous les légumes et les fruits consommés crus.

 

L'assurance chômage :

Les cotisations

 

Taux employeur

Taux salarié

Total

Sécurité sociale *

23,6 %

4,7 %

28,3 %

Chômage :

 

 

 

- CDI

5,50 %

1,55 %

7,05 %

- CDD temps complet
- CDD temps partiel

6,70 %
7,70 %

1,60 %

1,60 %

8,30 %

9,30 %

Fonds de garantie salariale

0,2 %

--

0,2 %

Formation professionnelle

0,6 %

0,1 %

0,7 %

Les cotisations que le salarié doit verser sont proportionnelles aux revenus et sont prélevées directement sur le salaire puis versées par l’employeur. En 1998, le taux de cotisation moyen était de 13,5 % de la rémunération brute. L’assurance maladie couvre les frais des traitements médicaux et dentaires, les fournitures et médicaments ainsi que les traitements en établissement hospitalier.

Catégorie de cotisation

Catégories socioprofessionnelles

Bases minimales (euros / mois)

1

Ingénieurs et diplômés

1 016,40

2

Ingénieurs, Techniciens, Adjoints, Techniciens supérieurs

843,30

3

Responsables administratifs et Chefs d'atelier

733,50

4, 5, 6, 7, 8, 9, 10, 11

Adjoints non diplômés, Employés administratifs, Employés subalternes, Auxiliaires administratifs, Ouvriers de première et de seconde catégorie, Ouvriers de troisième catégorie et O.S., Manœuvres, Travailleurs âgés de moins de 18 ans

728,10

 

Le rapatriement

Pour toutes vos questions concernant le rapatriement, adressez-vous au consulat de France à Rabat ou à Casablanca. Il vous guidera dans vos démarches. Votre pays d’accueil ne joue aucun rôle dans ce processus. Pour plus de renseignements, contactez l'AIPS (Association internationale de prévoyance sociale).
Il est vivement conseillé de souscrire une assurance rapatriement type « Europe-assistance » avant votre départ au Maroc. Vous aurez ainsi une garantie supplémentaire concernant votre rapatriement en France.