Le Nouvel An des expatriés français

 

Qu’en est-il du Nouvel An de nos expatriés français ? Aujourd’hui ils sont estimés à environ 2 millions à avoir quitté la France. A travers différents témoignages, ces Français vivant à l’étranger expliquent comment ils ont fêté l’année 2014 dans leurs pays d’accueil.

  • Réveillonner selon les traditions

Brigitte, enseignante au lycée Français et à l’Université de Sofia depuis deux ans, en a profité pour découvrir les traditions des fêtes bulgares.

Invitée chez un couple d’amis, elle a passé le réveillon en compagnie d’une vingtaine de personnes, tous des Bulgares expatriés rentrés pour les fêtes. « Un buffet avait été préparé et la banitsa (ndlr : spécialité bulgare au fromage) cachait des petits papiers avec des vœux pour la nouvelle année. Quand les douze coups ont sonné, tout l'horizon n'était que feux d'artifices. » Nous a-t-elle raconté. 

A la fin de la soirée, c’est avec une coupe de champagne bulgare à la main qu’ils se sont tous souhaités : « chestita nova godina !».

  • Sortir ou faire la fête du côté Asiatique…

Toutefois il n’est pas toujours possible de retrouver ses amis pour le réveillon.

Margaux, 23 ans, étudiante à Tokyo a dû le passer toute seule. Elle s’est rendue au Rockaholic, son bar fétiche, situé dans le quartier de Shibuya. «C’est un de mes quartiers préférés, beaucoup de petits restaus et de bars sympas sont ouverts tard. Je me sens vraiment au cœur de Tokyo là-bas. »

Benjamin, quant à lui, a passé un an au Vietnam et a réveillonné à Goa, en Inde, avec des amis. « On a mangé à un restau au bord de la plage, puis on est allés à une soirée style rave party toute la nuit. Nous étions dans un quartier hippie, il y en avait partout, de tous âges. On était vraiment hors du temps, comme dans les années 60. »

  • …Mais aussi sur le continent Américain

Etudiante à Vancouver depuis un an, Céline a choisi de sortir avec des amis originaires d’Equateur et de Colombie. « Au début nous étions dans leur appartement puis nous sommes allés dans un restau/bar, le Branas, où un groupe jouait de la musique latine. Dans le quartier c’était plutôt calme vu que c’était le seul restau d’ouvert mais à l’intérieur c’était rempli il y avait beaucoup de monde et une ambiance très festive.»

Chez Elodie à Halifax, soirée plus tranquille mais tout aussi festive. Elle a passé  le réveillon avec son frère résidant également au Canada et des expatriés d’autres pays dans leur appartement.  « Dans le quartier l’ambiance était relativement calme, comme il faisait -20° les gens étaient plutôt à l’intérieur mais nous étions une dizaine. Apéro, champagne, musique, un réveillon plutôt tranquille et sans prise de tête. »

Même si nos expatriés vivent à l’autre bout du monde, les pratiques pour fêter la nouvelle année ne diffèrent pas des nôtres. Le Nouvel An est toujours l’occasion de se retrouver, entre amis ou en famille, ou de passer un bon moment dans un endroit agréable.

L’année 2014 s’annonce tout de même chargée pour les expatriés français qui pourront participer aux élections municipales de mars et aux européennes de cet été à condition d’avoir rempli un formulaire et de l’avoir renvoyé à la mairie avant le 31 décembre dernier.