L'expatriation dure 3 ans ?

Comme un amour vu par Frédéric Beigbeder, l’expatriation dans un nouveau pays nous procure-t-elle les mêmes émotions ? Une fois l’euphorie des premiers mois de découverte passée, l’ennui, la distance avec ses proches, beaucoup de facteurs commencent à s'installer et agissent sur le moral. Mais il suffit parfois de quelques conseils pour raviver la flamme.

Le «syndrome des 3 ans» !

Bon nombre d’expatriés estiment qu’au bout de 3 ans dans un même pays, l’ennui commence à s’installer. Bien que ce cap soit propre à chacun, celà reste une barre à franchir. Le parallèle avec une relation amoureuse est facilement perceptible, d’abord la curiosité des premiers mois, une envie de découvrir et d’apprendre infinie. L’acclimatation faite et l’installation effectuée, la routine pointe le bout de son nez. Un sentiment qu’on ne pensait connaître qu’au sein de notre propre pays. Mais il existe des solutions ! Comme dans tous les couples, il faut savoir mettre du piment dans son quotidien. Pour cela il faut trouver une activité qui vous permettra de découvrir de nouvelles choses, des nouvelles personnes, et trouver un intérêt personnel pour de nouveau s’épanouir.

Un état pas forcément propre à chacun !

Bien que l’ennui puisse se manifester à tout moment, certains expatriés ne sont pas forcément touchés par ce syndrome. En effet, suivant le type d’expatriation : que ce soit dans une ville dont personne ne veut, une ville connue ou dans une grande ville aisée. Cette dernière touche généralement le plus les expatriés où l’ennui est prédominant, mais un autre facteur joue sur le type d’expatriation, celui de l’aventure seul ou en famille. Cependant, d’une manière unanime l’envie de ne pas retourner en France reste souvent un argument suffisant pour ne pas quitter son pays d’accueil. Le tout est de trouver l’affinité qui vous fera rester dans le pays où vous vous trouvez. Beaucoup de français ne se retrouve plus dans leur expatriation au bout d’un certain temps mais pour les autres qui y trouvent leur bonheur, le temps n’a plus d’effet.

3 ans, un minimum !

Le temps d’adaptation à un nouveau pays est un processus long et il faut souvent bien 3 ans ou plus pour être bien ancré dans une nouvelle culture, de nouveaux amis, une nouvelle langue, bref une nouvelle vie. Que l’on s’y ennuie au bout de 3 ans est un fait, comme on peut très rapidement s’y sentir chez soi, la nature de votre expatriation et sa destination sont des choses à apprivoiser. Il faut apprendre à s’adapter et à découvrir de nouvelles activités pour réussir votre expatriation. Comme dans tout bon couple, il suffit de trouver le pays qui vous correpond pour vous épanouïr et faire un bout de chemin ensemble. Et même si parfois vous tomberez sur une mauvaise expérience, il existe toujours «un pays à son pied».